Accéder au contenu principal

Gaz de schiste, en Ardèche et dans la Drôme, la mobilisation paye

gaz de schiste
Image : France 3 R. Alpes
En cette période préélectorale, le gouvernement semble découvrir que les questions d'énergie et de cadre de vie sont beaucoup plus mobilisatrices chez les français que certains "débats de société" (l'Islam ou l'identité) pourtant lancés à grand renfort médiatique !

En Ardèche et dans la Drôme, deux départements de la région Rhône-Alpes concernés par les "permis de recherche" sur l'exploitation du gaz de schiste, les réunions publiques mobilisent chaque semaine plus de monde, atteignant des rassemblements de plusieurs milliers de personnes, scandalisées par "les décisions prises sans concertation dans les ministères"
La député européenne écologiste Michèle Rivasi  indique d'ailleurs qu'après la réunion de coordination nationale réunissant tous les collectifs de lutte contre les gaz de schiste à Saint Marcel, puis la manifestation à Villeneuve de Berg, elle a interpellé le Préfet de Région Jean François Carenco, qui n'est autre que l'ancien directeur de cabinet de Jean Louis Borloo au Ministère de l'environnement, celui-là même qui a signé les fameuses autorisations de recherche. Elle réclame évidemment "la suspension des arrêtés ministériels de permis de recherche de mines hydrocarbures liquides ou gazeux, et l’organisation d’un débat public à l’échelle régionale sur la question de gaz de schiste". 

Contrairement au gaz naturel classique, le gaz de schiste ne se situe pas dans une poche mais se trouve pris au piège dans des roches très peu perméables. Pour l'exploiter, il faut injecter d'énormes quantités d'eau, de sable et de produits chimiques, ce qui implique de graves atteintes à l'environnement. Dans un reportage diffusé par France 3, le président d'une société américaine, Schvepbach Energy, estime avoir obtenu le permis de faire des recherches, mais il "rassure" en indiquant qu'il n'a pas l'intention de défigurer l'Ardèche...
Le Président de Schvepbach Energy assure qu'il ne veut pas défigurer l'Ardèche...
Les réponses "embarassées" du Préfet de Région Jean-François Carenco
Le Préfet Carenco a donné récemment une interview "in situ", dans laquelle il se livre à une explication de texte un peu embarrassée. Face aux journalistes de France 3, il indique que l'autorisation donnée est selon lui seulement un "permis de déposer un permis"... On l'aurait appelé improprement permis de recherche, "mais il ne s'agit que d'une délimitation des zones sur lesquelles les entreprises pourront déposer des permis plus précis..." indique l'ancien directeur de cabinet de Jean-Louis Borloo (Voir l'interview).


"Des permis de recherche et des autorisations de travaux ont pu être délivrés" (François Fillon)
Paradoxalement, le Premier Ministre François Fillon ne semble pas avoir la même lecture du texte puisqu'il vient de demander vendredi à son gouvernement de "veiller à ce qu'il ne soit procédé à aucune opération de forage de gaz et huiles de schiste à l'aide de méthodes non conventionnelles d'ici la remise de rapports début juin sur leur impact environnemental". Dans un courrier adressé à trois ministres - Nathalie Kosciusko-Morizet (Ecologie), Claude Guéant (Intérieur) et Christine Lagarde (Economie)-, le chef du gouvernement signale que "des permis de recherche et des autorisations de travaux d'exploration ont pu être délivrés" pour de telles opérations de forage... Pour s'y opposer dans l'immédiat, il invoque le "principe de précaution""La Charte de l'environnement, à valeur constitutionnelle, précise que -lorsque la réalisation d'un dommage, bien qu'incertaine en l'état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l'environnement, les autorités publiques veillent (...) à la mise en oeuvre de procédures d'évaluation des risques et à l'adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage-", relève-t-il.

L'interrogation des populations serait donc légitime
Une première victoire pour Michèle Rivasi, qui a été rejointe dans son combat par de nombreux élus et parlementaires de tous bords. Selon elle, le préfet de la région Rhône Alpes mentionne dans un de ses courriers "son intervention auprès des sociétés concernées, leur demandant de ne pas poursuivre leur dossier , mais malgré tout de « procéder au dépôt d’une demande administrative".
"En demandant aux industriels de ne pas poursuivre leur dossier, le préfet de la région Rhône Alpes prend acte des manifestations citoyennes et de la suspension des travaux découlant de la mission d’inspection commandée par la ministre de l’écologie. Cependant, l’ambiguïté concernant cette « demande administrative » est vite levée ; l’on comprend bien que la suspension des travaux est provisoire car le préfet indique lui même la nécessité de déposer ce dossier…", déclare l’eurodéputée.

Au niveau européen, la députée européenne initiera la création d’une coordination européenne des collectifs, et réunira les experts et les ONG de différents Etats de l’UE (Pologne, Suède, Autriche, Angleterre, Grèce…) pour tenter de faire front commun à l’exploitation en Europe des hydrocarbures non conventionnels, "que les lobbies pétroliers et gaziers veulent imposer, avec la complicité des Etats".

Vidéo - Gaz de schiste en Ardèche - ENVIRONNEMENT - POLEMIQUE - France 3 Régions - France 3
Trombinoscope de LYFtvPhotos : Michèle Rivasi - Jean-François Carenco -
Gilles Roman


Commentaires

La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :
Booking.com

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

A Lyon, une ONG propose des soins dentaires et ophtalmologiques gratuits

Créée à Lyon en octobre 1995, France humanitaire a pour objet de réunir tous moyens et compétences pour aider les populations en difficulté en France et à l’étranger .


Les pathologies dentaires et ophtalmologiques, parce qu’elles atteignent directement l’apparence extérieure, représentent souvent un obstacle majeur àl’insertion sociale et professionnelle.

Cette atteinte amplifie la perte de confiance en soi, la désespérance, et transforme le regard des autres en une épreuve qui amplifie encore la tendance de la population concernée à s’exclure elle-même de tout dispositif. Parce que l’absence de soins est souvent l’une des premières étapes de la spirale de l’exclusion, cette organisation participe à l’accès aux soins des personnes les plus démunies, essentiellement dans les domaines dentaires et ophtalmologiques, grâce à une équipe de 400 bénévoles qui interviennent en France et à l’étranger.
A LYON un cabinet ophtalmologique a été installé, au siège de la délégation. Les consultatio…

People : Siben, le marocain qui cause bien des Sushis !

Siben N'Ser annonce d'emblée la couleur : "Nous avons inventé, dès 1998, le concept et le métier...  C'était à Paris dans le XVIème arrondissement et tous ceux qui ont voulu nous copier se sont cassé les dents... Nous gagnons d'ailleurs de nombreux procès en contrefaçon !". 
Il est vrai que, si la mode des sushis bat son plein, l'idée de décliner cette forme de restauration "à clientèle essentiellement féminine" est plutôt récente en France. "En matière de propriété intellectuelle, une recette ne se dépose pas, mais nous veillons à ce que les formes, le packaging, l'organisation ne soient pas copiés", insiste ce commerçant aux très grandes ambitions. Paris, Ibiza, Miami, Bali...et Lyon Planet Sushi a donc un temps d'avance sur ses concurrents, et ses propriétaires comptent le mettre à profit pour "décliner le concept", d'abord en interne puis en développant un réseau de franchise dans le monde entier !
Abonnez vous …

Arêtes de poisson : un espion italien éclaire l'un des mystères de Lyon

C'est sans doute l'une des énigmes les plus difficiles à résoudre de l'Histoire de Lyon : des galeries souterraines ont été mises à jour sur près de deux kilomètres. Mais rien ni personne n'avait été jusqu'ici capable de donner une explication à la construction de ces tunnels en forme d'arêtes de poissons qui courent du plateau de la Croix Rousse jusqu'au Rhône.
Une équipe de chercheurs, anthropologues et archéologues du service d'archéologie préventive de la ville de Lyon s'est attelée durant plusieurs mois à un long travail de cartographie de ce réseau. Il s'agissait pour une part de prévenir les éboulements en cas de nouveaux chantiers (en particulier le percement du deuxième tunnel sous la Croix Rousse). D'autre part, l'équipe d'historiens devait tenter de dater la construction et d'en comprendre la signification.
M.A.J 01/2018: une visite des fameuses "arêtes" par une équipe de France3 Un réseau mystérieux pour leque…