Accéder au contenu principal

Procès Barbie : le jugement historique de Lyon édité en 6 DVD !

Commander "le Procès Barbie"
en 6 DVD sur
LYon-Librairie.com

Le 11 mai 1987, s’ouvrait devant la Cour d’assises de Lyon, le procès de Klaus Barbie. 
Pour la première fois en France, un officier nazi était jugé pour crime contre l'Humanité. Pour la première fois aussi, un procès d'assises était filmé dans son intégralité. 
Jérôme Clément, Président d'Arte et Mathieu Gallet, PDG de l'Institut National de l'Audiovisuel, ont annoncé conjointement la sortie d'un coffret historique de 6 DVDsur ce procès qui aura duré près de deux mois...

Mai 1987...
Après quarante ans de cavale, Klaus Barbie entre dans le box de l’accusé de la cour d’assises du Rhône au palais de justice de Lyon, présidée par André Cerdini. Pierre Truche représente le ministère public. 

Les faits qui sont reprochés à Klaus Barbie sont tristement célèbres ; rafles de la rue Sainte-Catherine le 9 février 1943 et d’Izieu le 6 avril 1944, déportation de plus de six cents juifs et résistants dans le convoi du 11 août 1944. 
107 témoins et experts sont entendus. 39 avocats plaident au nom des parties civiles, 3 défendent l'accusé, dont Jacques Vergès. Au bout de 37 jours d’audience, Klaus Barbie est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. 

Un enregistrement du procès, pour l'Histoire...
Le 5 février 2009, le Tribunal de Grande Instance de Paris a autorisé l’édition et la commercialisation par Arte Éditions d’une partie de l’enregistrement des débats, "avec l’obligation de respecter l'équilibre entre accusation et défense, de conserver les images dans leur ordre chronologique initial et dans l'état brut du mélange original, en n'ajoutant ni commentaire, ni effets supplémentaires".

Pour aboutir à une vingtaine d’heures de programme, un travail considérable d’éditorialisation et de réalisation est effectué. Le nom de l’intervenant, le jour et l’heure, le numéro des audiences, les coupes effectuées, l’identification des différents moments du procès, tout est signalé. Aucune audience n’est supprimée. Il s’agit de restituer le procès sans le dénaturer ni le déformer. L’objectif est de rester le plus proche possible des audiences telles qu’elles se sont déroulées et préserver l’émotion et l’effet de véracité qui se dégagent des images, en particulier le face à face de Klaus Barbie et de ses victimes. 

Le soin apporté à cette édition DVD permet de rendre lisible et accessible le déroulement du procès pour un large public, la mise à disposition de ces images étant destinée à enrichir notre connaissance de l’histoire de la France sous l’Occupation.

Un "bonus" de deux heures d'entretiens et un livret pédagogique
Outre l'enregistrement du procès, cette édition est complétée par douze entretiens (historiens, juristes et personnalités) conçus comme autant d’éclairages directs ou indirects sur les questions posées par le procès Barbie : la notion de crime contre l’humanité ; la mise en scène judicaire ; la justice pénale internationale ; la voix des victimes ; les bourreaux ; la transmission,  etc… 
Un livret pédagogique, comportant le résumé des 37 audiences, des éléments biographiques, une revue de presse, et un glossaire complète ce document. 
Pour Arte, "Au moment où les derniers témoins disparaissent, cette édition DVD constitue un document essentiel pour la justice, pour l'histoire et pour la mémoire".

Gilles Roman
(redaction@LYonenFrance.com)


Ce coffret contient 6 DVD + un livret de 32 pages :
- Le procès Barbie 11 mai 1987- 4 juillet 1987 (5 DVD) : durée 19H15
- Compléments, durée 2 H 20 (1 DVD) : À propos du Procès Barbie, réalisé par Jérôme Prieur (Entretiens avec Henry Rousso, historien - Serge Klarsfeld, avocat - Antoine Garapon, magistrat - Denis Salas, magistrat - Barbara Lambauer, historienne - Antoine Perraud, journaliste -  Camille Ménager, documentariste -  Isabelle Davion, historienne - Pierre-Emmanuel Dauzat, écrivain - Fabrice Humbert, romancier - Marc Molk, peintre -  Laurent Joly, historien)

Technique : version française + sous-titres français pour sourds et malentendants - Format vidéo : programme 4/3, compléments 16/9 - Couleur – Mono et Stéréo - PAL – Zone 2 – Protection CSS 

Synopsis 
"En 1952 et 1954, deux procès condamnèrent Klaus Barbie à mort par contumace. En 1987, plus de 20 années se sont écoulées depuis ces condamnations : ces faits ne peuvent alors plus lui être reprochés. Mais l'imprescriptibilité des crimes contre l'Humanité, intégrée à la jurisprudence française depuis décembre 1964, rend possible une nouvelle inculpation. Une instruction judiciaire est donc ouverte et menée par le juge Christian Riss. Du 11 mai au 4 juillet 1987, devant la cour d'assises du département du Rhône, au palais de justice de Lyon, se déroule le nouveau procès engagé contre Barbie. Le 4 juillet 1987, la cour rend son verdict, Klaus Barbie est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité...".

Commander sur LYon-Librairie (livraison par Amazon)
------------------------


En ce moment sur nos sites

La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

People : Siben, le marocain qui cause bien des Sushis !

Siben N'Ser annonce d'emblée la couleur : "Nous avons inventé, dès 1998, le concept et le métier...  C'était à Paris dans le XVIème arrondissement et tous ceux qui ont voulu nous copier se sont cassé les dents... Nous gagnons d'ailleurs de nombreux procès en contrefaçon !". 
Il est vrai que, si la mode des sushis bat son plein, l'idée de décliner cette forme de restauration "à clientèle essentiellement féminine" est plutôt récente en France. "En matière de propriété intellectuelle, une recette ne se dépose pas, mais nous veillons à ce que les formes, le packaging, l'organisation ne soient pas copiés", insiste ce commerçant aux très grandes ambitions. Paris, Ibiza, Miami, Bali...et Lyon Planet Sushi a donc un temps d'avance sur ses concurrents, et ses propriétaires comptent le mettre à profit pour "décliner le concept", d'abord en interne puis en développant un réseau de franchise dans le monde entier !
Abonnez vous …

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

Drame du réveillon : un incendie mortel rue de la République à Lyon

L´année 2008 a commencé par un drame en plein centre de Lyon. Le feu s'est déclaré la nuit de la Saint Sylvestre rue de la République et n'a été éteint totalement que le lendemain mardi, dans l´ après-midi. Un homme de 62 ans, Alain Ehrsam*, est décédé dans cet incendie qui a`par ailleurs endommagé des immeubles mitoyens, dans un lieu très central puisqu´il s´agit de l´entrée sud de la rue de la République, à quelques mètres de la place Bellecour. D´après les témoins, le feu aurait pris au cours de la soirée du 31 décembre dans la cuisine d'un appartement du troisième étage, au dessus du restaurant rapide Quick qui venait de fermer ses portes. L´incendie s'est propagé très vite dans ce bâtiment ancien, et la situation a empiré au fil des heures. Le feu s'est étendu aux 4e et 5e étages, avant d´atteindre les greniers qui communiquent avec les immeubles voisins. Effondrement des planchers Du fait d'un plancher commun avec l'immeuble mitoyen, les flammes se so…

A Lyon, un juge est mort...

"Juge Renaud, j'aurai ta peau". Cette phrase, criée en septembre 1974, en plein tribunal, par le truand Alain Benjelloun, pouvait paraître prémonitoire. Mais lorsque le 3 juillet 1975 les tueurs s'avancent vers le magistrat, Benjelloun est à la prison Saint-Paul de Lyon, tout comme le "parrain" du gang des lyonnais Edmond Vidal ou le "cerveau" Pierre Pourrat, qui lui est pensionnaire de la maison d'arrêt de Valence.

Quant à Fernand Recchia, un ferrailleur millionnaire aux très hautes protections, impliqué dans "l'affaire des fausses factures", il est incarcéré depuis le 19 juin pour utilisation frauduleuse d'un duplicata de permis de conduire. Un alibi en béton. C'est qu'il en avait des ennemis, le juge François Renaud ! Celui que les truands, les journalistes et le Comité d'Action des Prisonniers appelaient "le Shériff" était de tous les dossiers explosifs. François Colcombet, fondateur et premier prés…