Accéder au contenu principal

100000 jeunes "en errance" dans la région Rhône-Alpes

Philippe Meirieu  (EELV) et
Jean Jack Queyranne (PS)
Au cours de sa session des 7 et 8 avril 2011 à Charbonnières, le Conseil Régional doit adopter plusieurs mesures de réorganisation du service public de formation, qui mettra en particulier l'accent sur le "raccrochage" des jeunes "en errance"...

Spécialiste de l'éducation et de la formation tout au long de la vie dont il a fait son cheval de bataille, le Vice Président Philippe Meirieu (EE-LV) rappelle que la formation professionnelle continue des demandeurs d'emploi est une des compétences premières des régions. 
Les mesures présentées à l'Assemblée visent à simplifier l'offre de la Région, organiser l'accueil des personnes intéressées par des formations, et surtout les accompagner dans leur parcours afin de leur éviter  les obstacles qui les empêchent bien souvent d'aller au bout de leur projet.

Rendre plus  lisible l'offre de formation de la Région
"Pour la première fois, les grandes structures de formation ont accepté de partager leurs moyens matériels et humains", se satisfait Philippe Meirieu, pour qui le plus important est de rendre lisibles les multiples propositions. "Le morcellement de l'intervention régionale en de multiples dispositifs ne permet plus aujourd'hui le pilotage, l'évaluation et la réactivité à l'offre" renchérit le Président de l'assemblée régionale, Jean-Jack Queyranne.

Les programmes de Validation des Acquis par l'Expérience
Dans les faits, trop de personnes passent entre les mailles d'un filet qui se voudrait protecteur. L'objectif du plan sera donc de clarifier le cadre d'intervention de la région afin de proposer à chacun des parcours de formation "tout au long de la vie". Cela passe par la formation continue mais aussi par la validation des acquis sur le lieu de travail. "Le bilan des VAE (programmes de Validation des Acquis par l'Expérience -ndlr) est positif, mais concrètement on a beaucoup de personnes à qui la commission demande un complément de travail pour valider leur diplôme et qui ne le font pas, par manque de temps ou de moyens...", explique Philippe Meirieu, qui insiste sur le suivi nécessaire "jusqu'à la validation du diplôme". Car valider son expérience par un diplôme, cela permet de retrouver plus facilement du travail, d'espérer voir sa rémunération évoluer et aussi de retrouver une estime de soi nécessaire dans la démarche de reprise d'activité...

Un programme de "raccrochage" pour des publics prioritaires
En 2007, le recensement a estimé à 91000 le nombre de jeunes
de 16/25 ans "en errance" dans la région Rhône-Alpes
(Ici la manifestation des "Enfants de Don Quichotte" Place Bellecour)
En adoptant ce plan, le conseil régional a décidé de venir en aide à des publics prioritaires, toutes ces  personnes sorties du système scolaire avant l'obtention d'un diplôme, auxquelles il s'agit de proposer d'acquérir les bases, un socle de "compétences premières" nécessaires à leur entrée dans la vie active. 
"Lors du recensement de 2007, on a évalué à 91000 (près de 12%) le nombre de jeunes de 16 à 25 ans en errance, sortis du système sans diplôme, sans formation et sans perspective d'avenir", s'alarme Philippe Meirieu... "Des études du Pôle Rhône-Alpes d'Orientation, le PRAO, les estime aujourd'hui à plus de 100000". Sur les dix mille jeunes sortant sans diplôme du système scolaire chaque année, le "temps d'errance" avant qu'ils ne se présentent à une mission locale est en moyenne de 31 mois ! 

Un appel à projets pour des "actions de  formation innovantes"
Pour le président Queyranne, il est urgent que la région se donne pour mission d'aller chercher ces jeunes "en errance", "pas seulement dans les quartiers urbanisés des villes mais aussi dans les zones rurales", afin de leur proposer des actions concrètes pour "raccrocher" à la société.. 
Les personnes aidées dans le cadre de cette "démarche active" devraient bénéficier, sous conditions, de la prise en charge de leurs coûts pédagogiques et pour certains d'une rémunération et de la couverture sociale.

Concrètement, un appel à projet sera lancé dans les prochaines semaines par la région. Les organismes de formation  devront s'engager à proposer des actions innovantes en faveur du raccrochage. Les projets retenus bénéficieront d'une aide spécifique sur un "fonds d'impulsion" et seront prioritaires sur les autres lignes budgétaires de la région.

Gilles Roman

Commentaires

La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :
Booking.com

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

Striptease : le feuilleton de l´été, avec Georges Perrier

Cet été France 3 a diffusé une série, "America, america", réalisée par la lyonnaise Anne-marie Avouac. dans le cadre de Striptease, un magazine qui se présente comme "un Objet Non Identifié du paysage audiovisuel". Le programme a ses fans , et pour cause : Striptease est une émission qui sait "déshabiller" ses sujets ! Tantôt cruelle, parfois agaçante mais toujours avec beaucoup d´humour, la série "America America" divisée en quatre parties, a déjà été multidiffusée (sur France 3 puis France 5 et des chaînes francophones...)

Amour, Gloire, Beauté
On découvre dans "America america" l'itinéraire de Chantal, une française qui a épousé un médecin américain... Ils vivent à Philadelphie dans une somptueuse demeure... Chantal, installée depuis dix sept ans, est désormais une Américaine parfaite : souriante, enthousiaste, et survitaminée. Gaël, son fils. travaille dans le restaurant de Georges Perrier, le prestigieux chef lyonnais qui a réu…

A Lyon, une ONG propose des soins dentaires et ophtalmologiques gratuits

Créée à Lyon en octobre 1995, France humanitaire a pour objet de réunir tous moyens et compétences pour aider les populations en difficulté en France et à l’étranger .


Les pathologies dentaires et ophtalmologiques, parce qu’elles atteignent directement l’apparence extérieure, représentent souvent un obstacle majeur àl’insertion sociale et professionnelle.

Cette atteinte amplifie la perte de confiance en soi, la désespérance, et transforme le regard des autres en une épreuve qui amplifie encore la tendance de la population concernée à s’exclure elle-même de tout dispositif. Parce que l’absence de soins est souvent l’une des premières étapes de la spirale de l’exclusion, cette organisation participe à l’accès aux soins des personnes les plus démunies, essentiellement dans les domaines dentaires et ophtalmologiques, grâce à une équipe de 400 bénévoles qui interviennent en France et à l’étranger.
A LYON un cabinet ophtalmologique a été installé, au siège de la délégation. Les consultatio…

A Lyon, un juge est mort...

"Juge Renaud, j'aurai ta peau". Cette phrase, criée en septembre 1974, en plein tribunal, par le truand Alain Benjelloun, pouvait paraître prémonitoire. Mais lorsque le 3 juillet 1975 les tueurs s'avancent vers le magistrat, Benjelloun est à la prison Saint-Paul de Lyon, tout comme le "parrain" du gang des lyonnais Edmond Vidal ou le "cerveau" Pierre Pourrat, qui lui est pensionnaire de la maison d'arrêt de Valence.

Quant à Fernand Recchia, un ferrailleur millionnaire aux très hautes protections, impliqué dans "l'affaire des fausses factures", il est incarcéré depuis le 19 juin pour utilisation frauduleuse d'un duplicata de permis de conduire. Un alibi en béton. C'est qu'il en avait des ennemis, le juge François Renaud ! Celui que les truands, les journalistes et le Comité d'Action des Prisonniers appelaient "le Shériff" était de tous les dossiers explosifs. François Colcombet, fondateur et premier prés…