Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Paul Bocuse : et maintenant, les hôtels !

paul bocuse lyon-photos.fr
@Photo : LYon-Saveurs.fr
 Paul Bocuse, 85 ans, ne manque pas de rappeler qu'avec sa brasserie, « l'Ouest » qui s'est installée dans un quartier de Vaise plutôt désert alors, en matière entrepreneuriale, il avait su anticiper le développement d'un site qui attire désormais des sociétés high tech, comme Akka, Cegid, Electronic Arts, etc. 
Sept ans plus tard, il surprend encore, en innovant toujours. En compagnie de son fidèle second, Jean Fleury, le seigneur de Collonges vient de compléter son royaume (estimé à plus de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires), composé, à Lyon du moins, du restaurant gastronomique trois macarons de Collonges, de l'Abbaye contigüe, de ses cinq brasseries et de son concept de french fast food (Ouest Express), en y ajoutant une résidence hôtelière, située à quelques encablures de sa brasserie l'Ouest : « Résidence Dock Ouest ».
hôtel bocuseComposé de 43 chambres, ce nouvel établissement hôtelier est à la fois une résidence hôtelière (on peut y séjourner une nuit, comme une semaine ou trois mois, grâce à des tarifs dégressifs dès la première semaine), mais aussi un hôtel doté d'un accueil 24 h/24 et d'une salle à manger pour les petits déjeuners.
Signé Yves Boucharlat, le même architecte que la brasserie de l'Ouest avec laquelle ce nouvel établissement hôtelier possède des similitudes voulues (béton, verre, bois rétifiés (*)), cette résidence hôtelière se veut, explique Paul Bocuse, « porteuse des valeurs du groupe : simplicité, confort, durabilité ».
Il a fait appel pour le mobilier des chambres à une valeur sûre régionale, les Meubles Roset, basés dans l'Ain, et pour les lits, à une société lyonnaise qui fait fabriquer des matelas à mémoire de forme, particulièrement confortables.
Le tout est à la fois sobre et cosy. Pourtant, malgré le classement en trois étoiles, les tarifs restent doux : 90 euros la nuit en semaine pour une chambre standard (70 euros le week-end), 130 euros pour la grande suite de 41 m2 (il n'y en a qu'une) qui possède une terrasse de 50 m2 donnant sur la Saône. On le voit, ce ne sont pas des tarifs de palace (...)

(...) Lire la suite de l'article de Dominique Largeron sur LYon-Entreprises : Avec « Dock Ouest » à Lyon, Paul Bocuse se lance dans l'hôtellerie cosy -


(*) Découvert par un professeur de l'Ecole des Mines de Saint-Etienne, le bois rétifié subi un traitement à haute température (240 degrés) dans des fours spéciaux, sans oxygène, ce qui lui confère de nombreuses propriétés. Il ne nécessite notamment aucun entretien.
----------------------------

Commentaires

Articles les plus consultés :