Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Rhône-Alpes tourisme va faire l'objet d'un audit...

Claude Comet
Claude Comet
Le Comité Régional du Tourisme Rhône-Alpes vient d’enregistrer officiellement la démission de son président Gérard Perrissin-Fabert, qui avait été élu il y a moins d'un an, en juin 2010. Ce Conseiller Régional, qui a aussi démissionné de son poste de Maire du Grand Bornant, reste membre du conseil d’administration et du bureau du CRT, mais il laisse la place au premier vice président, le sénateur socialiste de la Drôme Jean Besson, qui assurera l’intérim jusqu'au terme d'un audit de l'institution, fixé "au 15 octobre 2011 au plus tard".

Un bureau présidé par Jean Besson s’est tenu ce mercredi 11 mai en présence de l'élue écologiste Claude Comet, conseillère régionale, déléguée au tourisme et à la montagne, qui avait été candidate à la présidence de l'association en juin 2010 (elle avait alors été battue par Gérard Perrissin-Fabert par 33 voix contre 16). C'est elle qui sera chargée de conduire la réflexion, "tant sur les missions actuelles et futures de Rhône-alpes Tourisme que sur l’évolution éventuelle des statuts".  

Une conception du tourisme en montagne contestée par les écologistes
Rhône-Alpes Tourisme, qui compte un effectif de 44 personnes pour un budget de 10 millions d’euros,  vient d'emménager en janvier 2011 dans le quartier de la Confluence à Lyon, à proximité du nouveau siège du Conseil Régional qui assure en grande partie son financement. Géré sous forme d' association - loi 1901 -, le CRT a un conseil d’administration de 66 membres dont 24 conseillers régionaux, des représentants des sept départements de la région (Ain, Ardèche, Drôme, Rhône, Loire, Isère et les deux Savoie)  et des professionnels du tourisme. 

Ses missions actuelles sont "l’ingénierie, la promotion en France et à l’étranger et l’information touristiques", mais le groupe EELV, dont Claude Comet fait partie, a l'intention de les faire évoluer en y incluant des enjeux sociaux et environnementaux, en particulier sur le tourisme d'hiver en montagne, grand consommateur d'eau et d'infrastructures...  Les écologistes contestent les aides au parc immobilier sous utilisé des stations, ils souhaitent développer le tourisme social, ainsi que les liens entre les agriculteurs locaux et les professionnels du tourisme... 

Un  groupe de travail animé par Claude Comet, membre de droit du bureau, a été créé pour permettre la définition du cahier des charges de l'audit. Il est composé à parité par des élus du Conseil Régional  et  des membres du bureau actuel de l'association.

Gilles Roman
(redaction@LYonenFrance.com)

----------------------------

Commentaires

Articles les plus consultés :