Accéder au contenu principal

Le Congrès des Transports intelligents, du 6 au 9 juin à Lyon

transports lyon
Lyon, capitale des transports
Lyon a été choisie pour accueillir la 8ème édition du Congrès Européen sur les ITS, c’est à dire l’application au domaine du transport des technologies de l’information et de la communication. 
Mille-cinq-cent congressistes européens sont attendus du 6 au 9 juin (industriels, institutionnels et académiques), parmi lesquels 500 intervenants issus de 36 pays, qui animeront près de 100 conférences!

Le Sénateur-Maire de Lyon et Président de la Communauté de communes du Grand Lyon Gérard Collomb participera à ce Congrès qu'il inaugurera aux côtés de Siim Kallas, Vice-Président de la Commission Européenne chargé des transports, Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement, Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, Gunter Zimmermeyer, Chairman Supervisory Board, ERTICO - ITS Europe.

plan tcl lyon
Le réseau TCL à Lyon
 La mobilité urbaine à l'heure des technologies numériques
Le thème choisi pour cette 8ème édition du Congrès européen des ITS est celui de la Mobilité urbaine des biens et des personnes et des technologies numériques. Les ITS se sont bâtis sur le constat simple qu’il est et sera de plus en plus difficile de construire de nouvelles infrastructures (contraintes d’espace, d’environnement, de budget).
Pour répondre à la demande de mobilité, il est en conséquence nécessaire d’optimiser les réseaux existants pour utiliser au mieux leur capacité (dans le temps, dans l’espace) et de connecter les réseaux de transports entre eux. En cela, les ITS constituent un puissant outil d’optimisation et de coordination des modes de transports sur l’agglomération.

Ce thème s’inscrit dans la perspective de positionner le Grand Lyon comme référence mondiale en termes de développement de transports durables de personnes et de marchandises en milieu urbain, en lien avec le pôle de compétitivité Lyon Urban Truck and Bus, et dans le cadre de la stratégie des technologies de l'environnement (Cleantech) du Grand Lyon.

Au quotidien, le Grand Lyon doit faire face à de multiples défis, notamment garantir l’accessibilité et le développement économique de l’agglomération en facilitant les déplacements des biens et personnes en milieu urbain, tout en diminuant les nuisances environnementales des transports.

Développer et optimiser les structures de transport
Les 58 communes du Grand Lyon  développent un "plan modes doux" avec 405 km de pistes cyclables déjà réalisés et 920 km prévus à l’horizon 2020. En 2005, Lyon a été la première ville française à mettre en œuvre un système de vélos en libre-service, Velo’v, qui connaît aujourd’hui un réel succès, avec un trafic vélo multiplié par deux et plus de 50 000 abonnés. Par ailleurs, le nouveau tunnel de la Croix-Rousse sera le premier tunnel européen dédié aux modes doux et aux transports en commun.
Assurer un service de transport efficace et régulier pour tous
Améliorer la qualité de vie dans les centres urbains...
Basé sur des systèmes très innovants de régulation de plus de 1000 carrefours à feux, CRITER, le système de gestion du réseau routier du Grand Lyon assure la régulation automatique dynamique du trafic par axe, par zone, avec la gestion d’ondes vertes et la supervision technique des équipements. Il permet de gérer en temps réel la priorité des transports en commun et le trafic routier sur les 2850 km de voirie de l’agglomération. CRITER a un impact considérable sur la fluidification du trafic, et le temps passé dans les transports. Il permet de diminuer de moitié la congestion sur l’agglomération et participe à la reconquête de l’espace public par les modes doux.

Développer de nouveaux services de mobilité par l’information de l’usager
Le Grand Lyon développe aussi de nouveaux outils de communication, comme le site info-trafic (voir le lien dans la colonne de droite de notre portail LYonenFrance), qui rassemble l’ensemble de l’information sur les services et modes de déplacement de l’agglomération. L’information est également accessible sur de nombreux supports (internet, radios locales, panneaux à messages variables, alertes SMS…). En 2011, le site s’enrichira de nouvelles fonctionnalités, avec l’affichage en temps réel des caméras vidéo du réseau, la disponibilité en temps réel des parkings souterrains, et le trafic prévisionnel en fonction du jour de la semaine et de l’heure, l’accès à l’information sur smartphones. En 2012, l’objectif est de construire un portail de mobilité intégrant en temps réel toutes les informations sur les déplacements, quelque soit le mode, afin de permettre aux usagers de combiner simplement plusieurs modes de transports et renforcer ainsi le report modal de la voiture particulière vers les modes doux, les nouvelles mobilités (autopartage, covoiturage, …) et les transports en commun.

Les transports de marchandises représentent une part significative des déplacements de l’agglomération lyonnaise. Pour assurer l’accessibilité des marchandises sans pénaliser le trafic des voitures et des transports en commun, le Grand Lyon a mis en place une politique en trois axes : l’aménagement d’aires de livraison, le développement d’une information trafic en temps réel pour les professionnels et l’expérimentation de projets d’innovation comme Fideus, Citylog, ou Freilot (réservation d’aires de livraison, priorité aux feux pour les véhicules de livraison, bridage en vitesse et accélération des véhicules de livraison…)

"Optimod’Lyon", un projet et un savoir faire"exportables"
Dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt sur la mobilité de l’Agence de l'environnement (ADEME), le Grand Lyon, en partenariat avec 8 entreprises ainsi que la ville de Lyon, s’associent pour porter le projet Optimod’Lyon : « optimiser la mobilité durable en ville ». Optimod’Lyon contribuera à l’expérimentation sur le territoire du Grand Lyon d’innovations de rupture, parmi lesquelles le test d’une prévision de trafic à 1h, le développement d’un navigateur tous modes, temps réel sur téléphonie mobile,  et le test d’un outil d’optimisation des tournées pour les opérateurs de fret urbain et d’un outil de guidage sur mobile pour les conducteurs de fret, intégrant la topologie fret des réseaux, les données trafic historisées, temps réel et prévisionnel à 1h, ainsi que la disponibilité des aires de livraison qui seront instrumentées.

L’originalité particulière de ce projet consiste en une approche intégrée des transports voyageurs et fret urbain, basée sur une gestion optimisée de l’espace public, ainsi qu’une gouvernance associant acteurs publics et partenaires privés...

200 000 tonnes de CO2 économisées annuellement sur l’agglomération lyonnaise
Les retombées attendues du projet sont triples : sur un plan environnemental et énergétique, le projet vise  un report de 8% de la part modale, soit une économie annuelle de 200 000 tonnes de CO2 à l’horizon 2020 sur l’agglomération lyonnaise.
Sur le plan socio-économique, le report modal attendu participera à l’amélioration de la qualité de la vie : Les usagers particuliers et professionnels réduiront le temps passé dans les transports grâce à l’information et l’optimisation de l’exploitation des réseaux. Enfin, sur le plan du développement économique, les entreprises partenaires concrétiseront des offres commerciales à l’échelle internationale, avec l'objectif de transférer leur savoir-faire à d’autres métropoles européennes.

Pour les partenaires d’Optimod’Lyon, l’appel à projet de l’ADEME représente donc une opportunité unique qui devrait permettre de construire une plateforme intégrée d’innovation sur la mobilité urbaine et d’accélérer la coopération public-privée sur les développements d’ITS en milieu urbain. Il devrait aider à constituer des champions français dans le domaine.

G.R.
(redaction@LYonenFrance.com)

----------------------------

Commentaires

La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :
Booking.com

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

A Lyon, une ONG propose des soins dentaires et ophtalmologiques gratuits

Créée à Lyon en octobre 1995, France humanitaire a pour objet de réunir tous moyens et compétences pour aider les populations en difficulté en France et à l’étranger .


Les pathologies dentaires et ophtalmologiques, parce qu’elles atteignent directement l’apparence extérieure, représentent souvent un obstacle majeur àl’insertion sociale et professionnelle.

Cette atteinte amplifie la perte de confiance en soi, la désespérance, et transforme le regard des autres en une épreuve qui amplifie encore la tendance de la population concernée à s’exclure elle-même de tout dispositif. Parce que l’absence de soins est souvent l’une des premières étapes de la spirale de l’exclusion, cette organisation participe à l’accès aux soins des personnes les plus démunies, essentiellement dans les domaines dentaires et ophtalmologiques, grâce à une équipe de 400 bénévoles qui interviennent en France et à l’étranger.
A LYON un cabinet ophtalmologique a été installé, au siège de la délégation. Les consultatio…

Arêtes de poisson : un espion italien éclaire l'un des mystères de Lyon

C'est sans doute l'une des énigmes les plus difficiles à résoudre de l'Histoire de Lyon : des galeries souterraines ont été mises à jour sur près de deux kilomètres. Mais rien ni personne n'avait été jusqu'ici capable de donner une explication à la construction de ces tunnels en forme d'arêtes de poissons qui courent du plateau de la Croix Rousse jusqu'au Rhône.
Une équipe de chercheurs, anthropologues et archéologues du service d'archéologie préventive de la ville de Lyon s'est attelée durant plusieurs mois à un long travail de cartographie de ce réseau. Il s'agissait pour une part de prévenir les éboulements en cas de nouveaux chantiers (en particulier le percement du deuxième tunnel sous la Croix Rousse). D'autre part, l'équipe d'historiens devait tenter de dater la construction et d'en comprendre la signification.
M.A.J 01/2018: une visite des fameuses "arêtes" par une équipe de France3 Un réseau mystérieux pour leque…

People : Siben, le marocain qui cause bien des Sushis !

Siben N'Ser annonce d'emblée la couleur : "Nous avons inventé, dès 1998, le concept et le métier...  C'était à Paris dans le XVIème arrondissement et tous ceux qui ont voulu nous copier se sont cassé les dents... Nous gagnons d'ailleurs de nombreux procès en contrefaçon !". 
Il est vrai que, si la mode des sushis bat son plein, l'idée de décliner cette forme de restauration "à clientèle essentiellement féminine" est plutôt récente en France. "En matière de propriété intellectuelle, une recette ne se dépose pas, mais nous veillons à ce que les formes, le packaging, l'organisation ne soient pas copiés", insiste ce commerçant aux très grandes ambitions. Paris, Ibiza, Miami, Bali...et Lyon Planet Sushi a donc un temps d'avance sur ses concurrents, et ses propriétaires comptent le mettre à profit pour "décliner le concept", d'abord en interne puis en développant un réseau de franchise dans le monde entier !
Abonnez vous …