Accéder au contenu principal

L'immobilier reste une valeur refuge mais le pouvoir d'achat s'effondre

prix
Lyon, carte des prix immobiliers
Image @Efficity
En six mois, le pouvoir d’achat immobilier a reculé partout en Ile-de-France et dans les grandes agglomérations de province… La faute à des prix encore en hausse, sauf exceptions, et surtout à la remontée des taux d’intérêt. Résultat : à prix égal, les ménages achètent des appartements de plus en plus petits... Mais pour le créateur de l'agence immobilière à bas coût Efficity, Christophe de Pontavice  ce contexte de baisse du pouvoir d'achat et d'augmentation des prix de l'immobilier pourrait ne pas durer...


Une baisse de 6,5% du pouvoir d'achat immobilier à Lyon...
Au premier semestre 2011, compte tenu des prix immobiliers toujours en hausse à Paris et dans sa proche banlieue (sauf dans le 93) et de la remontée des taux d‘intérêt, le pouvoir d’achat immobilier francilien continue de régresser : - 8,7% dans la capitale, - 8,6% dans les Hauts-de Seine, - 1,9% en Seine Saint-Denis et - 5,2% dans le Val-de-Marne.
La situation est quasi identique dans les grandes agglomérations françaises où le pouvoir d’achat immobilier recule, sur six mois, de 5,4% à Bordeaux, de 6,5% à Lyon et de 5,6% à Lille. A Marseille et à Toulouse, ce recul est moins net : - 1,6% et - 2,1%.
La surface des logements pouvant être achetés, avec un remboursement de crédit de 1.500 € par mois, représente dorénavant 35,5 m² à Paris (au lieu de 38,8 m² fin 2010), 53,5 m² dans le 92 (au lieu de 58,6 m²), 103,2 m² dans le 93 (au lieu de 105,2 m²) et 76,1 m² dans le 94 (au lieu de 80,2 m²).
Dans les grandes villes de province, la surface atteint aujourd’hui 69,5 m² à Lyon (74,4 m² fin 2010), 78,9 m² à Lille (83,5 m² fin 2010), 84,8 m² à Marseille (86,2 m² fin 2010), 92 m² à Toulouse (94 m² fin 2010) et 82,3 m² à Bordeaux (87 m² fin 2010).

… dans un contexte global de hausse des prix …
La perte de pouvoir d’achat s’explique notamment par des prix immobiliers toujours en hausse. Au premier semestre 2011, ceux-ci ont augmenté de 6,5% à Paris (+ 14,4% sur un an), de 6,3% dans les Hauts-de-Seine (+ 20,6% sur un an), de 2,5% dans le Val-de-Marne (+ 4,4% sur un an). Exception à la règle : les prix ont très légèrement reculé en Seine Saint-Denis : - 1% (prix stables sur un an).

Car paradoxalement, alors que la capacité d'endettement baisse, les prix battent des records !  A Paris (8.325 € / m² en juin 2011 contre 7.820 € fin 2010), dans les Hauts-de-Seine (5.514 € le m² en juin 2010 contre 5.185 € fin 2010), dans le Val-de-Marne (3.880 € dans le Val-de-Marne contre 3.786 € fin 2010) et baissent légèrement en Seine Saint-Denis (2.860 € / m² contre 2.888 € fin 2010)...
La province affiche ses exceptions : à Toulouse, les prix ont reculé de 0,5%, tandis qu’ils régressaient de 1% à Marseille. Bordeaux, Lyon et Lille voient les prix grimper en six mois : + 2,9%, + 4,1% et + 3,1%.

Ainsi, Lyon franchit les 3.000€ / m² (3.070 € contre 2.948 € fin 2010), Lille passe les 2.700€ (2.705 € / m² contre 2.624 € fin 2010) et Bordeaux flirte avec les 2.600 € (2.593 € à Bordeaux contre 2.519 € fin 2010). Marseille et Toulouse baissent légèrement en passant respectivement de 2.544 € fin 2010 à 2.519 € et de 2 .363 € à 2.321 € entre la fin 2010 et juin 2011.

A Lyon, le prix moyen a dépassé les 3000€/m2
Les prix de l'immobilier sont liés aux taux d'intérêts qui continuent à monter...
Si le pouvoir d’achat recule de façon quasi générale alors que toutes les villes n’affichent pas des prix en hausse, c’est que les taux d’intérêt ont lourdement pesé dans la balance. Actuellement aux alentours de 4,20% (taux fixes), ils atteignaient 3,75%, en moyenne, fin 2010. La hausse des taux fait baisser d’environ 3 points le pouvoir d’achat immobilier.


G.R
(redaction@LYonenFrance.com)
A terme, une baisse des prix est probable : l’analyse de Christophe de Pontavice, Président d’EffiCity.com
"La probabilité que les prix de l’immobilier baissent dans les mois à venir est plus forte que l’inverse. Ce recul se concrétise déjà dans quelques grandes villes de province comme Toulouse ou Marseille. Même en Ile-de-France, les prix régressent légèrement en Seine Saint-Denis.
Quid des acquéreurs potentiels qui se demandent s’il vaut mieux acheter maintenant ou attendre la baisse des prix ?
Pour ceux qui bénéficient d’un apport personnel en cash important (30% au moins du prix du bien), une attente de quelques mois peut être bénéfique ; En revanche, pour les autres, en raison du contexte de hausse des taux, attendre ne changera rien en termes de coût de revient global de l’acquisition. En effet, la hausse des taux risque « d’annuler » le recul des prix. Au final, l’argent que l’on ne donnera pas au vendeur du logement ira dans la poche du banquier qui accordera le crédit…

La situation reste complexe pour les acheteurs : en Ile-de-France et dans les grandes villes de province, le volume de biens immobiliers en vente demeure insuffisant pour répondre à la demande. C’est particulièrement vrai à Paris où le déséquilibre offre / demande a provoqué une augmentation des prix de 6,5% en six mois.

La rareté des biens est aussi problématique en province, mais dans une moindre mesure. Dans tous les cas, à Paris, comme dans le reste de la France, la baisse du pouvoir d’achat immobilier oblige les acquéreurs à revoir leurs prétentions de surface à la baisse…

Le niveau des taux pourrait atteindre 4,5% cette année, mais cela n’empêchera pas l’immobilier de garder tout son attrait patrimonial. Les turbulences sur les marchés financiers n’étant guère encourageantes, les investisseurs reviennent sur une allocation d’actifs plus diversifiée, avec une partie des fonds dédiés à la pierre.

C’est dans ce contexte que la capitale assiste à un retour notable des investisseurs, conscients que les taux de crédit sont toujours attractifs et que l’inflation pourrait bien faire son grand retour".
Christophe du Pontavice, 
est le créateur avec Malek Abi-Khalil, 
de EffiCity,  agence immobilière à commission réduite
----------------------------

Commentaires

La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :
Booking.com

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

A Lyon, une ONG propose des soins dentaires et ophtalmologiques gratuits

Créée à Lyon en octobre 1995, France humanitaire a pour objet de réunir tous moyens et compétences pour aider les populations en difficulté en France et à l’étranger .


Les pathologies dentaires et ophtalmologiques, parce qu’elles atteignent directement l’apparence extérieure, représentent souvent un obstacle majeur àl’insertion sociale et professionnelle.

Cette atteinte amplifie la perte de confiance en soi, la désespérance, et transforme le regard des autres en une épreuve qui amplifie encore la tendance de la population concernée à s’exclure elle-même de tout dispositif. Parce que l’absence de soins est souvent l’une des premières étapes de la spirale de l’exclusion, cette organisation participe à l’accès aux soins des personnes les plus démunies, essentiellement dans les domaines dentaires et ophtalmologiques, grâce à une équipe de 400 bénévoles qui interviennent en France et à l’étranger.
A LYON un cabinet ophtalmologique a été installé, au siège de la délégation. Les consultatio…

Arêtes de poisson : un espion italien éclaire l'un des mystères de Lyon

C'est sans doute l'une des énigmes les plus difficiles à résoudre de l'Histoire de Lyon : des galeries souterraines ont été mises à jour sur près de deux kilomètres. Mais rien ni personne n'avait été jusqu'ici capable de donner une explication à la construction de ces tunnels en forme d'arêtes de poissons qui courent du plateau de la Croix Rousse jusqu'au Rhône.
Une équipe de chercheurs, anthropologues et archéologues du service d'archéologie préventive de la ville de Lyon s'est attelée durant plusieurs mois à un long travail de cartographie de ce réseau. Il s'agissait pour une part de prévenir les éboulements en cas de nouveaux chantiers (en particulier le percement du deuxième tunnel sous la Croix Rousse). D'autre part, l'équipe d'historiens devait tenter de dater la construction et d'en comprendre la signification.
M.A.J 01/2018: une visite des fameuses "arêtes" par une équipe de France3 Un réseau mystérieux pour leque…

Une restropective Keith Haring au Musée d´Art Contemporain de Lyon

Keith Haring aurait eu seulement cinquante ans en 2008. Il est mort prématurément du Sida à l´âge de 31 ans. Du 22 février au 29 juin 2008, le Musée d'art contemporain de Lyon présente l'une des plus importantes expositions jamais organisées en France en hommage à cet artiste emblématique de la scène new-yorkaise des années 80.


Keith Haring a marqué le renouveau des arts plastiques, en diffusant son travail dans la rue et dans le métro de New York sous forme de graffitis très élaborés, évoquant à la fois des personnages de bandes dessinées et une frénésie toute contemporaine. Le travail de Haring, qui aborde notamment les questions sociales, est resté très abordable, ce qui en fait l´un des artistes les plus populaires de l´art contemporain. Il associait entre autres la BD et la calligraphie symbolique. Cette exposition exceptionnelle a été confiée au commissaire italien Gianni Mercurio et est réalisée en étroite collaboration avec la Fondation Keith Haring de New York. Elle pr…