Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



En Rhône-Alpes, le chômage a continué d'augmenter en août

Le nombre des chômeurs de longue durée (132 206 personnes concernées fin août, catégories A, B, C) continue de croître dans la région : + 0,5 % en un mois et + 10,4 % sur un an (+ 12 481). D'après un communiqué du Préfet de région Jean François Carenco, "le nombre des demandeurs d'emploi sans aucune activité (254 817 personnes inscrites à Pôle Emploi en catégorie A en CVS) a augmenté en Rhône-Alpes pour le troisième mois consécutif, mais à un rythme ralenti : + 0,5 % en août après une hausse mensuelle de 1,8 % en juillet et de 2,3 % en juin".

La situation du marché du travail s'est dégradée dans la plupart des départements de la région, surtout en Isère et en Haute-Savoie (+ 1,8 %). En revanche, le Rhône et l'Ardèche se sont démarqués de l'orientation générale : respectivement - 0,3 % et - 0,7 %.
Contrairement à juillet, l'évolution a été plus défavorable aux hommes (+ 1,1 %) qu'aux femmes (stabilité). Fortement touchés les mois précédents, les jeunes de moins de 25 ans ont été relativement épargnés (+ 0,1%). En ce qui concerne leurs aînés, l'aggravation a été moins importante que les mois précédents : respectivement + 0,6 % et + 0,7 % pour les "25-49 ans" et les "50 ans et plus".
L'aggravation du chômage intervenue en août est due à un ralentissement sensible des sorties du chômage (- 11,2 % sur les trois derniers mois par rapport aux trois mois précédents), en particulier des sorties pour reprise d'emploi déclarée (- 13,2 %), fortement impactées par le recul des offres enregistrées par Pôle Emploi (- 13,9 %). Ces chiffres traduisent, selon le préfet, "le fait que les entreprises font preuve d’un certain attentisme au regard du manque de lisibilité sur les évolutions internationales".

Le cumul entre chômage et travail à temps réduit
Sur un an, le nombre des demandeurs d'emploi de catégorie A croît de 1,8 %, à un rythme analogue à juillet (+ 2 %) et celui des demandeurs d'emploi de catégories A,B,C de 4,3 %. Conséquence d'une activité économique moins soutenue qu'au premier semestre, le nombre des personnes qui cumulent chômage et emploi à temps réduit (125 662 à fin août) ne progresse plus. Il diminue même légèrement (- 0,1 % sur un mois) mais s'établit toujours à un niveau nettement plus élevé que l'an dernier (+ 9,5 %).
Jean-François Carenco tient à préciser que les services de l’Etat sont donc pleinement mobilisés en faveur des politiques d’emploi.
G.R.
(redaction@LYonenFrance.com)

Commentaires

Articles les plus consultés :