Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



A Lyon, François Hollande commence à rêver...

Sorti en août 2011, le livre de François Hollande a été vertement critiqué par... Ségolène Royal... qui y a vu une preuve du "dilettantisme" de celui que les sondages présentent comme favori. Il est vrai que le choix de l'ancien premier secrétaire du Parti Socialiste de ne publier qu' "un entretien et des discours" peut surprendre... 
Il s'est pourtant passé pas mal de choses depuis son discours de Lorient le 27 juin 2009, dans lequel il a pris l'engagement "de rassembler autour d'une grande priorité: la jeunesse et d'un enjeu majeur: la justice fiscale".
Lui qui, depuis le "crash" inattendu de Dominique Strauss Kahn, ne compte plus, en particulier dans notre région Rhône-Alpes, les ralliements d'élus locaux du Parti, a pris bien soin d'indiquer, lors de sa visite à la Confluence en août dernier, que les primaires socialistes n'ont rien à voir avec un Congrès. "Des congrès, j'en ai réussi plusieurs, mais là il ne s'agit pas d'obtenir le vote des fédérations... il faut convaincre les sympathisants de se déplacer, d'aller voter pour choisir celui ou celle qui nous débarassera de cette droite...".

Un candidat qui se "découvre" peu
Au delà de l'idée de "donner la priorité à la jeunesse" et de celle de réaliser, si il était élu, "une grande réforme pour plus de justice fiscale", François Hollande, qui mène campagne depuis très longtemps,  est finalement le candidat à la primaire qui s'est le moins "découvert". Il a tout de même opposé, lors de son meeting de Lyon, son idée de créer 60000 postes sur cinq ans dans l'Education Nationale à celle de Nicolas Sarkozy qui promet la création de... 30000 nouvelles places de prison. 
A Lyon, après un discours improvisé devant près de 2000 personnes, il a défini les primaires socialistes comme un moyen donné aux français "de choisir celui ou celle qui aura la capacite d'être le candidat qui battra Nicolas Sarkozy, écartera Marine Le Pen et sera un bon candidat pour la France"... 
Gilles Roman
(redaction@LYonenFrance.com)

Commentaires

Articles les plus consultés :