Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



Ségolène Royal et Jean-Jack Queyranne se rallient à François Hollande

Visite de François Hollande
au siège de la région Rhône-Alpes
 
Photo @LYonenFrance
Présidentielles : Ségolène Royal a finalement décidé de soutenir clairement, par souci "d'efficacité", la candidature de François Hollande pour le second tour des primaires organisées par le Parti Socialiste.
 A quelques heures du débat qui devait opposer le mercredi 12 octobre, les deux anciens secrétaires généraux du Parti, Martine Aubry et François Hollande, la candidate éliminée au premier tour  (moins de 7% des voix), a indiqué à l'AFP qu'elle souhaitait aider à "amplifier" l'avance prise lors du premier tour par le président du Conseil Général de Corrèze.
"J'apporte mon soutien à François Hollande pour trois raisons : il est arrivé en tête du premier tour et il est légitime d'amplifier cette avance, les solutions neuves que je défends seront prises en compte dans le programme du candidat : réforme bancaire, lutte contre les licenciements, moralisation de la vie politique avec le non-cumul des mandats et mutation écologique de l'économie", a-t-elle déclaré.

Le soutien de Jean-Jack Queyranne
Fidèle depuis de nombreuses années à Ségolène Royal, avec qui il a partagé  les bancs du gouvernement, le Président de la région Rhône-Alpes, Jean Jack Queyranne, n'avait pas attendu cette déclaration pour faire part à la presse de son soutien à François Hollande... "C'est une décision logique, en rapport aussi avec les débats du congrès de Reims", a confié Jean-Jack Queyranne, pour qui François Hollande, qui lui a rendu une visite impromptue le jour de l'inauguration du nouveau siège de l'Assemblée Régionale à la Confluence (lire l'article de LYFtv-Lyon "La visite du merle... moqueur") est "capable de rassembler et de faire face à la situation très difficile dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui".
Hollande premier sur le département du Rhône mais Aubry en tête sur la ville de Lyon...
Malgré l'avance d'environ neuf points engrangée à l'échelle nationale par François Hollande lors du premier tour, les jeux ne sont pas faits et tous les observateurs s'accordent sur le rôle crucial du débat organisé par  France Inter, France 2 et le journal Le Monde le mercredi 12 octobre. 
Lors du premier tour, les électeurs de gauche qui se sont déplacés pour les primaires, ont voté majoritairement pour François Hollande dans le département du Rhône, mais c'est Martine Aubry qui est arrivée en tête dans la ville de Lyon.
Soutenue par la Maire du Premier Arrondissement Nathalie Perrin, le député Pierre-Alain Muet ou encore la Maire de Bron et Conseillère générale Annie Guillemot, Martine Aubry semble avoir acquis une image plus sociale, accentuée par ses expériences ministérielles et son activisme sur des thèmes comme le logement, l'emploi ou l'insertion.

DSK soutient Aubry mais de nombreux anciens "Strauss-Kahniens" préfèrent Hollande
Présenté comme plus consensuel et moins jacobin que sa concurrente, François Hollande semble avoir une vision plus pragmatique de l'économie. Malgré le soutien affiché de Dominique Strauss Kahn  à la Maire de Lille, de nombreux élus locaux, à l'instar de Gérard Collomb ou des maires des villes de St-Etienne, Chambéry, Bourg en Bresse... se sont affichés récemment derrière François Hollande.

La bataille de la société civile...
A Lyon, une grande partie des responsables d'institutions culturelles se sont, comme la directrice du Théâtre des Célestins Claudia Stawisky, ralliés à François Hollande : des professeurs d'université, des responsables d'association sociales et culturelles, des sportifs, etc... On note parmi eux Cyrille Bonin, Directeur du Transbordeur, Cathy Bouvard, Directrice des Subsistances, Thierry Buenafuente, du Nombril du Monde,  Sylvie Burgat, Directrice des Biennales De Lyon, Vincent Carry, Directeur du festival Nuits Sonores ou encore le Champion d’Europe de gymnastique Yann Cucherat, le Chef d'entreprise d'origine arménienne Mickael Cazarian, Guy Darmet, Serge Dorny (Opéra de Lyon) Dominique Hervieu, la nouvelle Directrice de la Maison de la Danse et bien d'autres...

Le deuxième tour a lieu le dimanche 16 octobre ; afin de ne pas avoir à payer une seconde fois la "contribution volontaire" de 1 € minimum, les électeurs qui ont voté au premier tour ont reçu un "bon pour voter" ; ceux qui l'ont perdu devront s'acquitter une nouvelle fois de cette participation. 
Gilles Roman
(redaction@LYonenFrance.com)

Commentaires

Articles les plus consultés :