Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Grève dans les aéroports : le gouvernement annonce (trop vite?) un accord

aéroport+lyon
L'aéroport de Lyon -
Une extrême confusion régnait le 26 décembre autour de la grève des personnels de sécurité dans les aéroports : d'un côté les ministres Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et Thierry MARIANI, tous deux chargés des Transports,  se sont félicités de "l'accord conclu le 26 décembre 2011 entre les organisations syndicales et patronales des entreprises de sûreté aéroportuaire". Cet accord national permet, selon leur communiqué, "une reprise du trafic aérien dans les meilleures conditions aux lendemains des fêtes de Noël". De leur côté, des syndicats comme sud et la CGT, qui n'ont pas pris part à cet accord national, persistent à Lyon par exemple, dans leur bras de fer avec les organisations patronales, même si la grève ne se traduit dans les faits que par des retards (et plus d'annulations) des vols.

Le mouvement social, engagé depuis le 16 décembre dernier, a entrainé des perturbations, principalement dans les aéroports de Lyon Saint-Exupéry et au terminal 2 de Roissy. Dans la plupart des cas, elles se sont traduites par des retards au départ, mais aussi de nombreuses suppressions de vol le week-end dernier.

Des médiateurs chargés d'encourager le dialogue
Le lundi 19 décembre 2011, les Ministres avaient nommé deux médiateurs afin d’encourager le dialogue social, qui était jusque là bloqué. A cet égard, ils ont tenu à saluer ce travail de la médiation "qui a pleinement porté ses fruits en permettant de relancer le dialogue et de mettre fin à ce conflit".

Mais l'accord n'est pas signé par tous les syndicats : "L’accord entre le SESA, organisation professionnelle qui regroupe les principales entreprises de sûreté, et quatre syndicats de salariés (UNSA, CFDT, CFTC, FO) a apporté une réponse aux différentes préoccupations des agents de sureté aéroportuaire en matière de rémunération, d’emploi et de conditions de travail", indique le gouvernement.
De leur côté, Sud et la CGT ont refusé de signer le texte. Ce dernier a fait savoir qu'il allait "consulter ses bases" avant de décider toute action. Dans la matinée, près de 200 agents membres de la CGT avaient voté, à main levée, la reconduite de la grève à Roissy.
Service : Voir les vols en temps réel sur le site de l'aéroport de Lyon -
Gilles Roman
(redaction@LYonenFrance.com)

Commentaires

Articles les plus consultés :