Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Nicolas Sarkozy à Eurexpo... pour présenter ses voeux

OL+grand+stade
Une collecte de signatures pour
un Référendum d'Initiative Populaire
sur le Grand Stade
-
Les opposants au projet "OL land" de Décines dans le Rhône ont bien l'intention de faire entendre leur voix lors de la visite annoncée  du Président de la République à Lyon-Eurexpo le jeudi 19 janvier. Une rencontre avec "le monde économique local" qui ne compte pas dans la campagne électorale - pour laquelle Nicolas Sarkozy n'est officiellement pas encore candidat - mais qui a pour objectif de "présenter ses voeux"...
Dans un communiqué, les opposants au Grand stade demandent, "au nom du combat que nous menons depuis plusieurs années (...) de lui rappeler sa déclaration et son engagement de l'issue du Grenelle de l'environnement"Le Président de la République déclarait en effet le jeudi 25 octobre 2007 devant un parterre de personnalités *:
"Ma première pensée va à tous ceux qui ont oeuvré à la réussite de ce Grenelle de l’Environnement qui restera comme un moment important dans la prise de conscience par notre société qu’elle ne peut plus vivre dans le gaspillage, qu’elle ne peut plus négliger les conséquences sur l’avenir de la planète de sa façon de vivre, de produire et de consommer... Il faut avoir le courage de décider autrement, de changer les méthodes, de préférer la décision issue de la négociation plutôt que la décision issue de l’administration...
Il faut avoir le courage de reconnaître que nous ne pouvons plus définir des politiques en ignorant le défi climatique, en ignorant que nous détruisons les conditions de notre survie. Premier principe : tous les grands projets publics, toutes les décisions publiques seront désormais arbitrées en intégrant leur coût pour le climat, leur « coût en carbone ». 
Toutes les décisions publiques seront arbitrées en intégrant leur coût pour la biodiversité. Très clairement, un projet dont le coût environnemental est trop lourd sera refusé.



Deuxième principe, nous allons renverser la charge de la preuve. Ce ne sera plus aux solutions écologiques de prouver leur intérêt. Ce sera aux projets non écologiques de prouver qu’il n’était pas possible de faire autrement. Les décisions dites non écologiques devront être motivées et justifiées comme ultime et dernier recours. C’est une révolution dans la méthode de gouvernance de notre pays totale et nous allons appliquer immédiatement ce principe à la politique des transports. Le Grenelle propose une rupture et bien, je propose de la faire mienne.
La priorité ne sera plus au rattrapage routier mais au rattrapage des autres modes de transports."
* Déclaration de Nicolas Sarkozy devant  le Premier ministre,  le Président du Sénat, le Président de l'Assemblée nationale,  le Président Al GORE,  le Président BARROSO...

Le collectif d'associations indique qu'il avait alors perçu cette déclaration comme un changement radical dans la manière d'approcher et de traiter les grands projets d'aménagement. "Or, nous constatons que dans le projet de l'OL Land et son grand stade il n'en est rien", indique-t-il aujourd'hui.
Les organisations regrettent l'engagement de l’État auprès du porteur (privé) de ce projet, et les lois spécifiques votées par le parlement favorisant la construction et le financement des équipements nécessaires à l'organisation de l'Euro2016.
Il rappelle aux élus UMP qui seront invités à la cérémonie que certains de leurs collègues parlementaires n'ont pas hésité à critiquer "la scandaleuse débauche financière que connaît le monde footballistique".
Selon euix, il est encore temps que l’État et l'ensemble des parties prenantes au protocole des partenaires (Conseil Général du Rhône, Grand-Lyon, Sytral...) se ressaisissent et, compte tenu de la dégradation financière que connait notre pays, demandent l'abandon de ce projet sur Décines pour une réorientation des crédits disponibles sur l'aménagement de Gerland "et surtout sur les besoins en logements, aménagement des établissements de santé, des crèches, écoles..."
La crise financière pourrait constituer une opportunité pour arrêter le projet...
Pour Joël Dubos, coordinateur de la CEDRUL, "il y a là une réelle opportunité pour toute la classe politique de faire preuve d'exemplarité et, de se remettre en phase et de renouer le lien rompu avec la société civile. La ville de Lyon ne serait pas pour autant absente de l''Euro 2016, car les matches peuvent se jouer à Gerland".

Un référendum demandé par plus de 20% des électeurs de Décines.
Le collectif d'associations s'appuie dans ses demandes sur "les attentes des populations" : plus de 23% des électeurs de Décines (3820 sur 16.076) ont selon eux signé une demande explicite de référendum d'initiative populaire sur ce sujet de la construction du Grand Stade dans leur ville.
G.R.
(redaction@LYonenFrance.com)
------------------------

En ce moment sur nos sites

Commentaires

Articles les plus consultés :