Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Grand stade OL land à Décines, le chantier va débuter...

maquette+grand+stade
La maquette du Grand stade "OL Land"
Officiellement, il manquait une signature au projet Grand Stade pour pouvoir légalement débuter les travaux : le permis de construire. Celui-ci signé par le maire de Décines, Pierre Credoz, les travaux vont donc bientôt commencer sur le site du Montout.

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité ».
 C’est en ces mots que Jean-Michel Aulas s’est exprimé, ce 3 février 2012, à propos de la signature tant attendue du permis de construire du Grand Stade. Une citation d’Antoine de Saint-Exupéry pas vraiment anodine, qui démontre la forte volonté de l’entrepreneur lyonnais d’aboutir à ce projet pharaonique.
Jean-Michel Aulas
Photo @LYFtvPhotos
Car lancée en 2004, l’idée de Grand Stade a fait couler beaucoup d’encre. Les opposants se sont réunis sous la forme d’associations et ont fait entendre leur voix sur tout les sujets touchant à la future enceinte de l’OL. « C’est un long chemin qui nous a mené à cette date du 3 février » a d’ailleurs reconnu le Président lyonnais. Mais avec le soutien d’un groupe de mécènes et celui, plus précieux encore, de politiques locaux (Gérard Collomb, Maire de Lyon) et nationaux (le gouvernement, et les Ministres des Sports successifs de ces trois dernières années), le projet pourra bel et bien voir le jour.

Début du chantier : mars 2012
La pose de la première pierre du chantier devrait avoir lieu fin avril-début mai 2012, afin de pouvoir livrer le stade en août 2014. «Pour tenir ces délais et rattraper le retard, on va attaquer rapidement les travaux » a confié JMA, car le chantier, qui devrait au final durer 27 mois, va débuter dès le mois prochain, avec le terrassement et la viabilisation du site.
Les opposants au projet manient aussi bien l'humour que les arguments juridiques.
Répondant immédiatement aux propos du Président de l'Olympique Lyonnais,
ils ont annoncé de nouveaux recours et... diffusé leur propre citation de St-Exupéry

Des problèmes de financement ?
« On a signé en juillet un protocole d’accord avec Vinci qui nous garantit un prix maximum (environ 300 millions d’euros HT pour un projet global de 450 millions d’euros HT) », a répondu le club aux interrogations des journalistes, informés du fait qu’aucun accord réel n’a encore été signé avec le constructeur sur l’ensemble des opérations du Grand Stade. «C’est un risque de plus depuis la mise en place de ce projet, mais un risque limité puisqu’on doit gérer uniquement les recours sur le permis de construire ».
D’après nos informations, le risque serait en réalité plus important que cela. Car le géant du BTP doit théoriquement prendre jusqu’à 49% de la Financière du Montout, propriétaire du futur stade, et apporter 100 millions d’euros supplémentaires, alors que rien n’a été signé. Une possibilité de retrait du projet par Vinci n’est donc pas à exclure, de même que celle des banques internationales, contactées par l’OL pour financer le reste du projet, mais dont une dizaine seulement (sur 30) paraissent prêtes à étudier le dossier.

Enfin, la recherche d’un partenaire naming (que l’OL voudrait vendre à 150 millions d’euros), n’a pas trouvé preneur pour l’instant. Il s’annonce inévitablement comme le prochain chantier important, car le club va devoir présenter des garanties de financement et des partenaires solides. Pour l’heure, le club regarde vers des contrées lointaines (Émirats arabes unis, Qatar, Chine), et cherche de nouveaux partenaires. De ce fait, une clinique du sport de renommé internationale devrait voir le jour au coeur du complexe économique du Montout.
Mikhaël Defoly

Commentaires

Articles les plus consultés :