Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Handicap : l'équipe d'action discrète du département

handicap+foyer+accueil+médicalisé+monsols
Le déplacement à Monsols de la dernière session du Conseil général du Rhône (voir LYFtvPolitique )  a donné l'occasion à quelques élus de visiter le Foyer d'Accueil Médicalisé et le service d'accueil de jour du Fontalet, qui font tous deux partie d'un des 48 sites gérés par l'association de parents d'enfants handicapés ADAPEI dans le département.
Après une extension de huit places en 2011, le FAM de Monsols, qui a été créé en 2003, reçoit à l'heure actuelle 58 personnes gravement dépendantes, pour la plupart susceptibles de "mise en danger". Certains présentent un retard mental profond et une altération, depuis leur enfance, des fonctions cognitives. Ils nécessitent une surveillance constante. 
Une activité économique non délocalisable !
 Aujourd'hui bien intégré dans le petit village, le centre représente une activité économique non négligeable. Des éducateurs, anciens stagiaires, surveillants, chefs de service... ont fait le choix de s'installer à Monsols avec leur famille, ce qui a permis de conserver l'école dans cette zone victime de l'exode rural. 
L'ancien directeur de l'établissement Patrice Rongeat, visite l'atelier d'art plastique
Le maître mot de l'équipe éducative qui a accompagné l'installation de ce centre est la concertation. Patrice Rongeat, aujourd'hui directeur du territoire Rhône-Ouest pour l'Adapei, a géré la mise en service du centre qui compte désormais près de 80 employés. Il se souvient du contexte de la création, toujours difficile quand il s'agit d'un centre d'accueil pour adultes. "Les voisins pouvaient se montrer inquiets, confondre handicap et maladie mentale... on nous parlait beaucoup de schizophrénie... Mais petit à petit et avec la concertation, des passerelles ont été établies avec le village et les relations se sont tranquillisées"...  Un message confirmé par plusieurs habitants du village : "Ils ne sont pas enfermés, on les voit sortir en promenade dans la campagne", "Ils vont chez le coiffeur du village ou même au cinéma" , "Sans eux çà fait longtemps que la pharmacie aurait fermé".
Le centre a de nombreux projets :  il permet aux hôpitaux psychiatriques lyonnais (Vinatier, St-Jean de Dieu, St-Cyr...) avec qui il a signé des conventions, de proposer des "stages de rupture" à des résidents qui ont déjà passé de longues années dans ces institutions. Un temps de répit pour permettre aux familles et aux équipes de faire le point, d'établir des choix en fonction des capacités d'autonomie acquises par les personnes reçues. 
Certains ont des parents vieillissants, qui ne sont plus en état de les accompagner, d'autres montrent des capacités pour se déplacer vers une institution moins lourde, pourquoi pas vers des appartements thérapeutiques...  Les accueils temporaires peuvent durer 90 jours et permettent de proposer une réorientation vers des structures plus adaptées, sachant que, de toute manière, celles-ci manquent cruellement...
La moyenne d'âge des personnes accueillies est aujourd'hui de 39 ans avec une répartition de 60% d'hommes pour 40% de femmes, et en pointillé "le sujet tabou de la sexualité", nous glisse une  ancienne employée... 
L'accueil des handicapés est une des fonctions premières des départements. Il représente, avec la gestion des résidences de personnes âgées, l'un de ses principaux budgets. Une place dans un centre comme celui de Monsols coûte 54672€, soit un budget annuel de 3177990€.
Un service "complémentaire" d'Accueil de Jour
Le département a décidé de financer, à côté du Foyer d'Accueil Médicalisé, un centre d'accueil de jour d'une capacité de six places, baptisé "Les Grisemottes". Destiné à recevoir des personnes en situation de handicap psychique (autisme, handicap mental, troubles du comportement...) domiciliées à proximité de l'établissement... Il permet aux familles qui le souhaitent de passer un moment avec leur enfant, de préparer avec lui son entrée en institution, d'organiser des activités adaptées dans les équipements sportifs et culturels mis à disposition par la municipalité de Monsols.  Avec un ratio de personnel de 0.333 Equivalent Temps Plein, l'accueil de jour a un coût de 16073€ par place. C'est l'une des actions les plus discrètes - et les plus indispensables - de la collectivité.
Gilles Roman
(redaction@lyonenfrance.com)

Articles les plus consultés :