Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Hausse du Chômage en août 2012 : Rhône-Alpes résiste mieux...

logo+pole+emploi
Le nombre des demandeurs d'emploi inscrits en Rhône-Alpes en catégorie A (277 169) a augmenté en août pour le 16ème mois consécutif (+ 0,4 %) mais à un rythme nettement moins élevé qu’en juillet (+ 1,4 %). Cette hausse a concerné, selon la Préfecture, la majorité des départements, plus encore l’Ardèche (+ 2 %) et la Drôme (+1,5 %). Le chômage a très légèrement augmenté en Haute-Savoie (+ 0,1 %), un peu plus sensiblement dans la Loire (+ 0,7%) et en Isère (+ 0,8 %). En revanche, il est resté stable dans l’Ain et le Rhône (0%) et a nettement reculé en Savoie (- 2,1 %). La région résiste donc mieux qu'au niveau national où la hausse est de 0,8 %.
Un léger mieux pour les jeunes de moins de 25 ans...
Toujours selon les analystes de la Préfecture, "ce sont surtout les 50 ans et plus qui ont été concernés (+ 1,4 %) et, parmi eux, les hommes plus que les femmes : respectivement + 1,7 % et + 1,1 %". Les jeunes de moins de 25 ans se sont démarqués de l’orientation générale : après une très forte progression en juillet (+ 3,8 %), leur effectif a diminué ce mois de 0,9 %. Ce recul a concerné presque exclusivement les jeunes femmes : - 1,7 % contre seulement - 0,1 % pour les hommes du même âge. 
Le nombre des personnes cumulant une situation de chômage et d’emploi (137 998 personnes en activité réduite) a progressé ce mois de 0,5 % soit à un rythme beaucoup moins rapide qu’en juillet. Sur un an, le nombre des chômeurs sans emploi (catégorie A) a augmenté dans la région de 9 % et de 9,3 % en incluant ceux qui occupent un poste à temps réduit (B et C) Sur l’ensemble des 415 167 personnes inscrites, fin août, à Pôle Emploi en catégories ABC, 148 559 avaient une ancienneté supérieure à un an (35,8%), en augmentation mensuelle de 1,5 % et annuelle de 12 %, plus rapide que l’évolution annuelle des demandeurs d’emploi toutes anciennetés confondues. 
Ce qu’il faut retenir de ce mois d’août : du côté des inscriptions (+ 4,7 % au cours des trois derniers mois par rapport aux trois mois précédents), tous les motifs sont en augmentation, à l’exception des reprises d’activité (- 2,9 %). A noter la forte hausse des premières entrées (+ 30,2 %) et, à un degré moindre, des licenciements économiques (+10,5%), des autres licenciements (+ 6,2%) et des fins de mission d’intérim (+ 7,9 %). du côté des sorties de la demande d’emploi (- 1,1 % au cours des trois derniers mois par rapport aux trois mois précédents), on retiendra un nouveau recul des reprises d’emploi déclarées (- 7,2%). Sur cette même période, les offres d’emploi diminuent de 6,5 %. Ce recul concerne les emplois durables (- 4,6 %) et non durables (- 8,1 %).
G.R.
(redaction@lyonenfrance.com)

Articles les plus consultés :