Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Effondrement du secteur automobile : la réaction du Conseil Economique et Social

Alors que les ventes de voitures neuves s’effondrent en France, le CESE rappelle son avis sur « la filière automobile : comment relever le défi d’une transition réussie ? » 
 En 2011, la France a produit 2 millions de véhicules. Sur la même période, la Chine en produisait 14 millions, soit 24% de la production mondiale (contre 600 000 véhicules en 2000). Ces chiffres ne sont que la partie émergée de l’iceberg quand il s’agit de détailler les enjeux auxquels est confrontée la filière automobile française.
C’est le redressement d’une « filière » manifestant des difficultés structurelles qui ne disparaîtront pas avec la crise financière qu’il faut désormais penser. « C’est une vision de court terme –comment sortir de la crise, et de long terme – comment pérenniser la filière, que nous proposons dans cet avis. Nous formulons des pistes concrètes pour penser la manière dont la transition peut être conduite, notamment à l’échelle européenne. La stratégie de l’automobile française est à réviser en vue de fonder une véritable « politique de filière » au sens large du terme. D’autant que la filière automobile représente 700 000 emplois directs en France » précise Patrick Bailly, rapporteur de l’avis du CESE 

« la filière automobile : comment relever le défi d’une transition réussie ? ». 
Dans son avis, le CESE formule ainsi des propositions pour préparer le futur automobile en répondant aux préoccupations environnementales et aux défis techniques ; répondre aux défis de la concurrence mondiale et maintenir la compétitivité de la filière française ; et relever le défi de l’emploi et la formation. Vous pouvez télécharger l’avis du CESE en cliquant ici -

Articles les plus consultés :