Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Only Lyon associée à "l'appel des agences métropolitaines pour une nouvelle politique d'attractivité"

lyon+bordeaux+lille+marseille+nantes+nice+toulouse
Photo : La réunion  du 18 juin 2013
à Lyon -
Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Toulouse : les 7 principales agences de développement économique se sont réunies à Lyon le 18 juin 2013 pour la création d'un cercle d'influence et de collaboration. Intitulé « Invest in French Metropolises ». Ce cercle a pour objectif une meilleure collaboration et vise surtout la reconnaissance des métropoles comme acteurs majeurs de l'attractivité et de la compétitivité nationales. 

 Après l'appel inquiétant des investisseurs étrangers révélé par le dernier baromètre Ernst and Young, ce sont les agences de développement économique des principales métropoles françaises qui réclament la mobilisation des acteurs de l'attractivité économique du pays.  Avec comme ligne directrice un constat: alors que la France s'essoufle, l'attractivité de ses métropoles est en hausse. 

En effet, malgré une conjoncture internationale plutôt défavorable, toutes les agences métropolitaines affichent des indicateurs à la hausse. 
Un paradoxe pas réellement étonnant mais peu reconnu dans un pays encore marqué par des stratégies centralisatrices, loin de la réalité de l'environnement économique international. « Les résultats du Baromètre indiquent clairement que la France doit lever les freins à son attractivité que constituent notamment une trop forte centralisation », analyse Jean-Pierre Letartre, Président d'Ernst and Young en France. « Elle doit notamment miser sur le dynamisme local et les solutions qui ne se sont pas encore révélées au plan national, et qui constituent un levier pour un rebond. En effet, outre l'Ile-de-France, Lyon, Bordeaux, Lille ou encore Toulouse figurent également en haut du classement et présentent des résultats d'attractivité en hausse, alors que l'attractivité du site France s'altère globalement. » 

 C'est dans ce contexte que les agences de développement métropolitaines ont choisi de s'unir au sein d'un club visant à renforcer leur collaboration, leur influence et in fine, leur attractivité. Pour l'ensemble des directeurs généraux des agences, les métropoles françaises sont aujourd'hui porteuses de la dynamique et de la capacité d'innovation nécessaires au rebond de la France. Elles réunissent aujourd'hui les atouts constitutifs de l'attractivité nationale et souhaitent jouer pleinement leur rôle. Mais elles souffrent encore d'un déficit de notoriété que l'organisation territoriale ne permet pas de dépasser.

L'objectif du club « Invest in French Metropolises » est donc d'affirmer le poids des métropoles dans l'attractivité nationale, et de faire peser le fait métropolitain dans les politiques et organisations chargées de la renforcer.
Concrètement, ce club va permettre de renforcer la collaboration existante entre ces structures. « Si nous sommes parfois en concurrence sur des dossiers d'implantation », explique Robert Ghilardi de Benedetti, Directeur Général de Bordeaux Invest, « nous sommes aussi pragmatiques et nous essayons d'éviter la compétition quand l'une des métropoles en lice s'impose plus naturellement du fait de sa spécialisation territoriale ». Mais ce club est aussi avant tout un outil indépendant de promotion collective visant à renforcer l'influence des métropoles françaises au niveau européen et international. Les métropoles françaises sont donc unies et mobilisées pour peser directement sur leur avenir et leur développement. Même si le débat parlementaire en cours sur l'avenir de la métropole devrait permettre à moyen terme une meilleure prise en compte de cet enjeu. 

Articles les plus consultés :