Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



Atout France : les investissements dans le tourisme en net recul en 2012

Atout France vient de publier un rapport sur l’investissement touristique 2012. Avec près de 13 milliards €, il marque un recul de 4% par rapport à 2011



Un montant quasi équivalent aux investissements consentis dans l’Agriculture ou l’Energie !
Beaucoup plus important que celui du secteur de l’Automobile (x3.5), l’investissement touristique global en 2012 s’élève à 12.738 milliards d’euros, un chiffre en recul de 4% par rapport à 2011. Les investissements touristiques marchands (hors résidences secondaires) avaient progressé de 9% en 2011 mais ont entamé un repli de 1% en 2012, représentant tout de même 8.388 milliards d’euros.
 En 2013, les secteurs où les perspectives d’investissements sont les plus négatives sont ceux qui font appel à la puissance publique dans le financement de projets ainsi que les secteurs à forte proportion de TPE (hôtellerie indépendante et restauration).

L’hébergement marchand génère le tiers de l’investissement touristique
Avec 3.929 milliards d’euros d’investissement (-3% par rapport à 2011), le secteur de l’hébergement marchand (hôtellerie, campings, villages de vacances, gîtes, chambres d’hôtes et résidences de tourisme) génère près d’1/3 de l’investissement touristique en 2012. L’investissement consacré aux résidences secondaires représente quant à lui 4.350 milliards d’euros, un chiffre en baisse de 8% par rapport à 2011, même si le parc continue de progresser.
L’offre touristique marchande renforce donc son poids relatif puisque la part des résidences secondaires dans l’investissement touristique passe de 40% en 2007 à 34% en 2012.

 +7% d’investissement dans les équipements touristiques en 2012 
 Le secteur des équipements de loisirs a généré 1.969 milliards d’euros d’investissements en 2012 (+7%) dont près de la moitié provient du seul secteur de la culture, musées et monuments historiques, qui se stabilise au niveau élevé de 940 millions d’euros.

Les tendances concernant les autres équipements (remontées mécaniques, casinos, parcs de loisirs, thermalisme, thalasso)
 Avec 115 millions d’euros en 2012, les investissements sont à la hausse (+5%) dans les casinos ce qui s’explique par le dynamisme des petits groupes challengers ouvrant de nouveaux établissements, qui gagnent des parts de marché. Les centres de congrès et parcs des expositions génèrent 211 millions d’euros d’investissement en 2012 (-6%), un chiffre en recul alors que les projets sont nombreux, du fait de montages financiers plus longs à finaliser, ce qui ralentit la mise en œuvre des projets existants.
Les investissements dans les parcs de loisirs ont connu une augmentation très importante en 2012 (328 millions d’euros, soit +54%), qui s’explique par l’effort exceptionnel consenti par Disneyland Paris à l’occasion de son 20ème anniversaire.
L’investissement dans le secteur du thermalisme est en hausse (38 millions d’euros en 2012, soit +9%) tandis que celui de la thalassothérapie connaît une baisse (31 millions d’euros en 2012, soit -6%) due à l’arrivée à terme de gros programmes de rénovations.
Le secteur des remontées mécaniques génère quant à lui 306 millions d’euros d’investissement, soit +1%. 

Dans un contexte macro-économique difficile, avec un climat général d’attentisme aux origines multiples, les tendances pour 2013 de l’investissement sont en repli, comme en 2012, interrompant ainsi la reprise amorcée en 2010. Les crises de 2009 et 2012 confirment la sensibilité de l’investissement touristique aux périodes de ralentissement économique. La dernière enquête d’Oséo sur la Conjoncture des PME (janvier 2013) confirme les positions très prudentes des entrepreneurs pour 2013. Ainsi, pour le secteur touristique, la proportion d’entrepreneurs prévoyant d’investir en 2013 est en recul de 12 points par rapport à 2012. Face à ces contraintes, les stratégies s’inscrivant dans une démarche de rationalisation et privilégiant l’innovation sont au cœur des politiques d’investissement.

 ------------------------
-----------------------

Articles les plus consultés :