Accéder au contenu principal

Actuellement sur LYFtvNews :



Big data : la mémoire et l'oubli ne sont pas des fonctions antagonistes

alzheimer+mémoire+oubli
Francis Eustache est directeur d'études à l'EPHE et dirige une unité de l'Inserm dédiée à l'étude de la mémoire humaine et de ses maladies. Président du conseil scientifique de l'Observatoire B2V des mémoires, il s'est associé à un philosophe, Bernard Stiegler, un neurobiologiste, Robert Jaffard, ainsi qu'un historien et un spécialiste de l'intelligence artificielle,  Denis Peschanski et Jean- Gabriel Ganascia pour étudier le rôle de la mémoire "intime" dans la constitution de l'individu, mais aussi son versant social, qui constitue l'accumulation des connaissances collectives acquises par les individus d'un groupe .
La mémoire permet d'acquérir des informations, de les conserver et de les récupérer au moment opportun. L'oubli semble l'ennemi de la mémoire parce qu il est renforcé par le passage du temps et aggravé par différentes maladies. Pourtant, « mémoire et oubli » sont loin de représenter, selon ces scientifiques, deux fonctions antagonistes. Ils partagent au contraire les mêmes objectifs : gérer de façon optimale la montagne de souvenirs qu engendre la vie quotidienne.
Résolument transdisciplinaire, ce livre, première production de l' « Observatoire B2V de la mémoire » dont les auteurs sont membres, a pour enjeu de fournir des perspectives croisées sur ce duo « Mémoire et oubli ».
C'est la seule façon de comprendre la complexité et l importance de la mémoire au plan individuel et collectif, ainsi que ses changements dans une société disposant de moyens de communication amplifiés. --- > Mémoire et oubli 

Commentaires

Articles les plus consultés :