Accéder au contenu principal

Fête des lumières 2014 : Lyon, pépinière d'artistes internationaux


Faire naître de nouvelles sources d’inspirations artistiques, laisser éclore les nouveaux talents, et leur offrir l’opportunité de s’épanouir au fil des éditions : c’est la vocation de la Fête des Lumières, qui invite chaque année les étudiants et les artistes issus de tous horizons à proposer leurs projets, des plus modestes aux plus ambitieux. 
Un formidable laboratoire de mise en pratique pour les étudiants 
Plusieurs écoles de la région lyonnaise, enseignant dans les domaines des arts décoratifs, de l’architecture, du design ou de l’image animée, incitent leurs étudiants à participer aux différents appels à projets qui leur sont destinés, tandis que d’autres intègrent la Fête des Lumières au coeur de leur projet pédagogique, faisant de l’événement le terrain de mise en application des méthodologies et savoir-faire acquis par les étudiants au cours de leur cursus. Les étudiants apprennent notamment à travailler en équipe, à prendre en compte des contraintes de matériels, de coûts, de temps, et à s’adapter à l’échelle de l’espace public. 

Retrouvez ici d'autres vidéos réalisées 
par LYFtv-Lyon à la Fête des Lumières

Se faire connaître et grandir grâce à la Fête des Lumières 
Parallèlement, la Fête des Lumières s’attache à révéler chaque année de nouveaux artistes : ainsi, pour cette édition 2014, 70 % des propositions présentées dans les arrondissements, émanent de créateurs participant pour la première fois à la Fête des Lumières. Si elle s’est imposée comme un lieu d’émergence artistique pour les jeunes talents, et plus généralement pour tous ceux qui souhaitent intégrer la lumière dans leur démarche créative, la Fête des Lumières a aussi vocation à accompagner les artistes dans leur progression, en leur donnant l’opportunité de revenir, pour proposer d’année en année des œuvres de plus en plus ambitieuses.
 L’étape incontournable d’une carrière internationale 
L’événement offre l’occasion d’expérimenter à grande échelle, en sortant des galeries et autres lieux d’exposition, pour se confronter à l’espace urbain et à l’affluence du public. Véritable accélérateur de notoriété, en tant que référence mondiale des festivals lumières, la Fête des Lumières constitue enfin, pour de nombreux artistes ayant fait leurs premiers pas à Lyon, un véritable tremplin vers le reste du monde. À travers différents concours et appels à projets, la Fête des Lumières offre l’opportunité aux étudiants d’expérimenter le processus de création, du concept à la réalisation sur le terrain. Les propositions artistiques d’étudiants de différentes écoles lyonnaises, dans les domaines de l’architecture, du design, des arts décoratifs et de l’image seront à découvrir en 4 points du centre-ville.
IDEA: la mise en pratique d’une approche dédiée à l’innovation 
 Le Programme IDEA, fruit de l’Alliance Science et Business créée par EMLYON Business School et l’École de Centrale Lyon, a vocation à former des entrepreneurs de l’innovation. Les étudiants (appelés « idéacteurs ») titulaires d’une licence ou d’un master qui rejoignent ce cursus de 2 ans sont issus d’horizons très divers (design, arts, sciences de gestion, sciences de l’ingénieur, sciences humaines et sociales, droit,…) Pour les étudiants de première année, la mise en oeuvre d’une installation lumineuse et interactive, dans le cadre de la Fête des Lumières, vise à mettre en pratique leurs acquis.
 Les Filaments de la connaissance Cour de l’ESPE, 5 rue Anselme – 4ème

Théâtre des Asphodèles et E-magineurs 
Les étudiants d’écoles de l’image en Rhône-Alpes proposeront des projets de grandes images sur le thème de l’enfance. Les meilleurs d’entre eux, projetés sur l’un des murs de la cour de l’école Michelet, permettront au public de découvrir la diversité des approches artistiques et des techniques de l’image grand format, de l’animation à la vidéo effet 3D, en passant par la photographie et les images réelles filmées. Des étudiants de 3 écoles ont participé cette année à l’appel à projet : Centre Factory, BTS de Villefontaine, Arfis, 4 fims de 1 à 2 minutes seront projetés.
Images Labo #8 Ecole Michelet – 18 rue de la Charité (Lyon 2ème) 

Artistes et étudiants déclineront la lumière dans tous ses états sur la place Charles Marie Widor, la transformant en un lieu convivial et interactif. Le square, les façades, les jeux pour enfants seront transformés librement sur le thème de l’enfance, grâce à la création d’objets lumineux, de design et la mise en valeur de l’architecture environnante.
Labo des Aspho Angle rue Sala – Rue Auguste Comte (Lyon 2ème) 

 Expérimentations étudiantes 
Concours des Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau Place des Archives (Lyon 2ème) Les étudiants des écoles d’arts et techniques de la région Rhône-Alpes présenteront leurs créations originales sélectionnées dans le cadre d’un concours d’idées piloté par les Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau. Cette année, 230 étudiants issus de 20 écoles différentes ont répondu au concours d'idées, en présentant 112 projets. Le jury a retenu 17 projets sur lesquels une cinquantaine d’étudiants issus de 8 écoles différentes sont mobilisés. 

La sélection vidéo de LYFtv-Lyon (abonnez vous) :

Actuellement sur LYFtvNews :



Posts les plus consultés de ce blog

Urgences dentaires et services de garde à Lyon

Vous êtes très nombreux à vous connecter par les moteurs de recherche sur la requête "urgence dentaire à Lyon".  Nous vous proposons donc quelques informationsque nous vous invitons à mettre à jour en fonction de vos connaissances.

D'après le Conseil Départemental du Rhône des chirurgiens dentistes, "les urgences dentaires qui sont des suites de soins, sont en général prises en charge par le praticien traitant". Si cela n’est pas possible, vous pouvez vous adresser, depuis le 20 septembre 2010, au Service des Urgences Odontologiques (dentaires) qui a déménagé de l'Hôtel Dieu à l'Hôpital Edouard Herriot.  L'adresse de ce service d'urgence est au Pavillon A de l’Hôpital, 5 place d’Arsonval, Métro Grange Blanche.
Service de garde Le conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens-dentistes du Rhône organise un service de garde sur la ville de Lyon, pour faire face aux urgences dentaires. Ce service concerne les dimanches et jours fériés de 9h00 à 11…

People : Siben, le marocain qui cause bien des Sushis !

Siben N'Ser annonce d'emblée la couleur : "Nous avons inventé, dès 1998, le concept et le métier...  C'était à Paris dans le XVIème arrondissement et tous ceux qui ont voulu nous copier se sont cassé les dents... Nous gagnons d'ailleurs de nombreux procès en contrefaçon !". 
Il est vrai que, si la mode des sushis bat son plein, l'idée de décliner cette forme de restauration "à clientèle essentiellement féminine" est plutôt récente en France. "En matière de propriété intellectuelle, une recette ne se dépose pas, mais nous veillons à ce que les formes, le packaging, l'organisation ne soient pas copiés", insiste ce commerçant aux très grandes ambitions. Paris, Ibiza, Miami, Bali...et Lyon Planet Sushi a donc un temps d'avance sur ses concurrents, et ses propriétaires comptent le mettre à profit pour "décliner le concept", d'abord en interne puis en développant un réseau de franchise dans le monde entier !
Abonnez vous …

Eviter les embouteillages ! les statistiques qui anticipent les heures de pointes sur les départs en vacances :

INRIX(*)  a analysé l'impact des départs en vacances sur les routes françaises et localisé les points chauds de l'été pour aider les voyageurs à éviter les embouteillages. Selon les archives collectées pendant de nombreuses années, l'analyse établit des projections sur les encombrements à venir pendant cette période particulière. La société publie les données d'encombrement sous la forme d'un "Indice de retard INRIX", qui mesure les retards dus aux encombrements par rapport à des conditions de circulation normales. Ainsi, un indice de 20 représente une augmentation de 20% des temps de trajet, soit 6 minutes supplémentaires sur un trajet régulier de 30 minutes. Dernier week-end de juillet
Les graphiques ci-dessous montrent comment les courbes de trafic ont évolué au cours des derniers vendredi et samedi de juillet l'an dernier dans certaines métropoles. La circulation dans Paris intra-muros semble baisser le vendredi soir après un pic de 4…

A Lyon, une ONG propose des soins dentaires et ophtalmologiques gratuits

Créée à Lyon en octobre 1995, France humanitaire a pour objet de réunir tous moyens et compétences pour aider les populations en difficulté en France et à l’étranger .


Les pathologies dentaires et ophtalmologiques, parce qu’elles atteignent directement l’apparence extérieure, représentent souvent un obstacle majeur àl’insertion sociale et professionnelle.

Cette atteinte amplifie la perte de confiance en soi, la désespérance, et transforme le regard des autres en une épreuve qui amplifie encore la tendance de la population concernée à s’exclure elle-même de tout dispositif. Parce que l’absence de soins est souvent l’une des premières étapes de la spirale de l’exclusion, cette organisation participe à l’accès aux soins des personnes les plus démunies, essentiellement dans les domaines dentaires et ophtalmologiques, grâce à une équipe de 400 bénévoles qui interviennent en France et à l’étranger.
A LYON un cabinet ophtalmologique a été installé, au siège de la délégation. Les consultatio…

A Lyon, un juge est mort...

"Juge Renaud, j'aurai ta peau". Cette phrase, criée en septembre 1974, en plein tribunal, par le truand Alain Benjelloun, pouvait paraître prémonitoire. Mais lorsque le 3 juillet 1975 les tueurs s'avancent vers le magistrat, Benjelloun est à la prison Saint-Paul de Lyon, tout comme le "parrain" du gang des lyonnais Edmond Vidal ou le "cerveau" Pierre Pourrat, qui lui est pensionnaire de la maison d'arrêt de Valence.

Quant à Fernand Recchia, un ferrailleur millionnaire aux très hautes protections, impliqué dans "l'affaire des fausses factures", il est incarcéré depuis le 19 juin pour utilisation frauduleuse d'un duplicata de permis de conduire. Un alibi en béton. C'est qu'il en avait des ennemis, le juge François Renaud ! Celui que les truands, les journalistes et le Comité d'Action des Prisonniers appelaient "le Shériff" était de tous les dossiers explosifs. François Colcombet, fondateur et premier prés…