Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé collomb

Actuellement sur LYFtvNews :



Collomb en visite chez les hommes intègres

La "République des Hommes intègres", c'est littéralement la traduction du nom de Burkina Faso (anciennement Haute Volta) que le maire de Lyon, Gérard Collomb, va visiter cette fin de semaine.
Le président du Grand Lyon emmène une délégation à Ouagadougou, la capitale de ce pays d'Afrique de l'Ouest, l'un des plus pauvres du monde, ce qui n'empêche pas ses dirigeants de se déchirer pour en assumer la gestion.
Le nom de Burkina Faso avait été donné au pays par Thomas Sankara, éphémère président qui a tout de même laissé sa marque en Afrique. Il avait rêvé de révolutionner les relations entre les pays du tiers monde et l'occident, avant d'être renversé par un coup d'Etat fomenté par son "frère", Blaise Compaoré, lui-même plus "conciliant" avec l'ex-colonisateur français. Mais il a laissé sa marque au delà de son pays et nombre d'Africains sont encore capables de réciter par coeur son discours sur la dette !
Depuis 1993…

Gérard collomb : "le oui a représenté 23% des inscrits"

Le Maire de Lyon n'en démord pas : à la suite du vote des militants socialistes sur les listes porposées par la direction pour les élections européennes, il vient d'adresser un communiqué dans lequel il "refait les calculs". Il demande à la direction de "tirer toutes les conséquences en améliorant les listes ... afin d’engager la campagne". Voici le texte complet du communiqué de Gérard Collomb :
" Le résultat du vote sur les listes proposées pour les européennes a révélé le malaise qui est aujourd’hui celui des militants socialistes.

Pour la première fois, une liste a été rejetée, celle de la circonscription Centre.
En Bourgogne, les votes contre et les abstentions représentent une majorité. En Bretagne, dans trois fédérations sur quatre, le « non » l’a emporté.

Dans la Région Rhône-Alpes où nous avions appelé à exprimer notre désaccord par le refus de vote, l’abstention ou le vote « contre », le « oui » a représenté seulement 23% des inscrits. Et comme il…

G.Collomb au MiPim : jamais deux sans trois... tours

Comme il l'avait annoncé récemment lors de son "Tchat" sur le site de la ville, le Maire de Lyon a présenté le mercredi 11 mars au MIPIM de Cannes ses projets pour le quartier de la Part Dieu.
S'il n'a pas abordé très précisément la construction d'une nouvelle tour (en plus de Oxygène et Incity), les documents remis aux journalistes font état d'une rénovation de la "skyline" du quartier avec la construction de plusieurs tours.

D'après Gérard Collomb, "le projet d’aménagement de la Part-Dieu vise à la fois le renforcement de sa vocation tertiaire (avec la possibilité d’augmenter de +50% la surface de bureaux, soit 1,3 million m² de bureaux à l’horizon 2020), la requalification paysagère du quartier ainsi que l’optimisation de la desserte en transports".

Le renforcement de l’offre tertiaire
Depuis 2006, de nombreux projets à vocation tertiaire sont déjà sortis de terre dans l’ensemble du quartier. Parmi les projets en cours de réalisati…

Gérard Collomb tchatte avec les lyonnais

Le Maire de Lyon  a renouvelé ce mercredi 25 février l'exercice de "tchat" en direct avec les citoyens, une initiative qu'il avait testé durant sa campagne électorale.  Durant une heure, Gérard Collomb s'est livré au jeu des questions/réponses, sans tabou mais avec une pré-lecture des questions par un modérateur.  De nombreux sujets ont été abordés, de l'urbanisme du Grand Lyon à la crise financière, de l'entrée des partisans de Ségolène Royal dans les instances dirigeantes du PS à la situation aux Antilles. Le maire n'a pas esquivé non plus quelques questions plus personnelles : Le Barça, un modèle pour l'Olympique Lyonnais Les premières questions ont concerné l'OL, le football et le projet de Grand stade : Pour Gérard Collomb, le match face à Barcelone a permis aux lyonnais de voir jouer " un club,  le Barça, qui allie la technique avec une forme physique exceptionnelle"... Il croit possible de construire à Lyon un club de cette qua…

Les Sénateurs s'intéressent au Grand Lyon

La réforme de l'organisation administrative de la France et de ses collectivités locales devait être l'une des lois les plus importantes du mandat de Nicolas Sarkozy. Mais après avoir annoncé des bouleversements, voire une "révolution", il semble que l'on s'achemine finalement vers une simple "réorganisation" administrative pour tenir compte des changements démographiques. Si l'ancien Premier Ministre Edouard Balladur a été chargé de diriger une commission pour la préparer, les parlementaires eux aussi s'intéressent activement à cette loi qui les concerne au premier chef. Nombre d'entre eux pourraient en effet perdre leur poste à la faveur des regroupements de communes, de départements ou de régions.

La dilution des responsabilités entre les villes, le département et le Grand Lyon Intéressé au plus haut point par cette réorganisation administrative, le Président du Sénat Gérard Larcher était le jeudi 12 février à Lyon, accompagné par les m…

Plan Fillon, les Verts Rhône critiquent... Collomb !

Dans un communiqué intitulé "Les choix de Gérard Collomb : un contraste étonnant !", les porte paroles des Verts du Rhône Sylviane GOY et Yves DURIEUX qualifient avec des mots très durs les réactions du Maire de Lyon (et Président du Grand Lyon) au plan de relance présenté le 2 février par le Premier Ministre (Voir article) .
Hôtel de Ville de Lyon le 2 février : Gérard Collomb réagit au plan de relance de l'économie présenté par François Fillon (Voir article)
"Au nom de la crise, le gouvernement fait le tour de la France pour annoncer 1000 chantiers pour freiner le chômage. Selon une tradition républicaine, les Maires des grandes collectivités ont été reçus à la Préfecture. Selon les mêmes usages, Monsieur Gérard Collomb a remis une lettre de doléances à Monsieur le Premier ministre. En trois pages et demi, pour une communication devant être la quintescence des priorités pour l'agglomération lyonnaise.


Quelques contrastes sont affligeants :
Le dossier des HCL (Hosp…

Crise à la biennale du Théâtre Jeunes Publics

Dans un courrier adressé à leurs soutiens, les créateurs de la biennale du Théâtre Jeunes Publics, Michel Dieuaide et Maurice Yendt, font part de leur amertume face à la volonté de la municipalité lyonnaise de "supprimer purement et simplement" cet événement artistique. "La Biennale du Théâtre Jeunes Publics est aujourd’hui reconnue comme l’un des principaux festivals européens de théâtre pour jeunes spectateurs", écrivent t'ils. Ils indiquent avoir proposé dès 2007, à leurs partenaires institutionnels et naturellement à la Ville de Lyon, principal financeur, de transmettre la structure à une nouvelle direction artistique, dès l’édition 2009. "Or, en mai dernier, sans aucune concertation sur l’impact international et les enjeux artistiques de la manifestation, sans que notre proposition de transmission soit effectivement étudiée, nous avons été confrontés à la décision unilatérale de la Ville de Lyon de supprimer purement et simplement la « Biennale du Théâ…

Le Grand Lyon se lance dans "l'investissement durable"

Avec ceux de la Région et du Sytral (Syndicat des Transports Lyonnais), le budget du Grand Lyon est l'un des plus importants pour l'amortissement du choc de la récession économique prévue dans les prochaines années. En ce début de mandat marqué par la crise, Gérard Collomb était très attendu lundi pour la présentation de son plan d'investissement. Mais pour le Président du Grand Lyon, si la situation financière de la Communauté urbaine est encore saine, il faut s'attendre dans les prochaines années à une baisse des recettes et donc à des choix et arbitrages difficiles. "L'Etat fait baisser les ressources du Grand Lyon"
Dans les prochaines années les services du Grand Lyon s'attendent à une réduction des recettes, liée en particulier aux nouvelles exonérations de taxe professionnelle accordées par le gouvernement aux entreprises. La Taxe Professionnelle représente près de 32 % du budget de l'institution, contre 25% pour la dotation globale de l'…

La solidarité numérique, pour réduire la fracture avec l'Afrique

Alain Madelin a plein de nouveaux amis. L'ex ministre ultralibéral, fondateur du mouvement Occident, qui a commencé sa vie politique comme militant de la Fédération des Etudiants Nationalistes (voir sa biographie ici), était hier l'invité d'un sommet bien oecuménique.




Aux côtés du Ministre des affaires étrangères Bernard Kouchner, du Maire de Lyon Gérard Collomb et du Président de la République du Sénégal, Abdoulaye Daye, Alain Madelin a présenté le Fonds Mondial de la Solidarité Numérique, dont il est président à la demande de Nicolas Sarkozy.
Offrir des ordinateurs aux pays du Sud Créé le 14 mars 2005 à Genève, suite à une initiative d'Abdoulaye Daye lorsqu'il était encore coordonateur des Technologies de l'Information au NEPAD (Nouveau partenariat pour l'Afrique), ce fonds a pour ambition de réduire la fracture géographique mais aussi sociale en matière d'accès aux Technologies de l'Information. Le constat de départ était, selon les mots du Préside…

Nouveaux arrivants à Lyon : un accueil bien organisé

La ville de Lyon organisait samedi 18 octobre sa traditionnelle soirée d'accueil des nouveaux arrivants. 


Le Maire de Lyon Gérard Collomb recevait sous les ors de l'hôtel de Ville ceux qui la rendront encore plus dynamique durant cette nouvelle année universitaire : enseignants, chercheurs, mais aussi employés des organisations internationales ou des grandes entreprises installées à Lyon (Interpol, Euronews...).
D'une manière générale, les nouveaux venus sont plutôt bien reçus par la ville et ses institutions: La ville dispose d'une Cité scolaire internationale, les TCL (Transports en Commun Lyonnais) proposent une page internet spéciale et une association se dédie spécifiquement à la réception des nouveaux venus : Accueil des villes françaises (AVF) se situe dans le Vieux Lyon, rue de la Baleine. Elle propose non seulement des informations, mais aussi des animations, activités culturelles, sportives, manuelles pour faciliter les premiers contacts. Leur site internet

Cécile Duflot à Lyon : "l'OL Land est un projet d'un autre siècle !"

La secrétaire nationale des Verts, Cécile DUFLOT, était à Lyon ce lundi 13 octobre. En pleine préparation des listes pour les élections européennes de juin 2009 et à deux mois seulement du congrès du Parti écologiste, elle désirait faire le point avec les médias et les militants sur les projets et les objectifs des Verts dans la Région. Consciente que les Verts sont souvent considérés comme "porteurs de mauvaises nouvelles",Cécile Duflot a tenu à indiquer qu'il n'était pas question pour son parti de se satisfaire "d'avoir eu raison avant les autres". "Sur tous les sujets portés par les Verts, les autres partis se sont peu à peu positionnés sur nos idées", indique t'elle. "C'est bien sûr un sujet de satisfaction, mais face au réchauffement climatique, à la crise annoncée de la croissance, la faillite du capitalisme financier, aux pénuries d'énergie, à la crise alimentaire... les Verts sont porteurs de solutions et de proposition…

TV : Gérard Collomb, invité de Alain Eck sur France3

Gérard Collomb était l' invité de l' émission "La voix est libre", présentée sur France 3 Rhône-Alpes par Alain Eck le samedi 27 septembre. Le Maire de Lyon, par ailleurs Président du Grand Lyon et Sénateur, a d'abord défendu le cumul de ses mandats, qui lui permettent tous, selon lui, "de défendre les lyonnais". Prenant l' exemple du Sénat, il a indiqué que "jamais Givors n' aurait pu entrer dans la communauté urbaine si je n' avais pas été en session au bon moment pour faire passer un amendement aux lois de Mr Raffarin". Un budget difficile Sur le budget "serré" de la ville et du Grand Lyon, il n' a pas nié les difficultés. Si le mandat précédent s' est financé sur sept ans, en partie par la vente du quartier Grolée, la Ville de Lyon n' a aujourd' hui plus rien à vendre. Il lui faudra donc recourir à l' emprunt, mais "de manière raisonnable" a indiqué le Maire, qui n' est par ailleurs pa…

L´Accord entre les partisans de Gérard Collomb et Ségolène Royal

Comme nous vous l´indiquions il y a quelqus jours (voir article ), les équipes de Ségolène Royal et Gérard Collomb ont trouvé un accord pour la rédaction d´une motion commune au Congrès du Parti Socialiste.
Les animateurs de "La Ligne claire", regroupant des élus comme Gérard Collomb, maire de Lyon, Jean-Noël Guérini, patron de la fédération des Bouches-du-Rhône, et Manuel Valls, député-maire d'Evry, et ceux de "Combattre et proposer", contribution signée par Ségolène Royal ont donc "constaté la proximité et la convergence des textes qu’ils ont déposés dans le cadre de la préparation du congrès de Reims qui se tiendra début novembre 2008".

Voici l´intégralité du texte qu´ils ont fait parvenir dans les rédactions :
"
Ce choix du rassemblement autour d’orientations proches traduit la volonté de faire cesser la dispersion et la confusion préjudiciables au débat démocratique qui doit être la règle dans le déroulement d’un congrès capital.
Tout autre at…

Ségolène Royal prête à embarquer avec Gérard Collomb

A quelques semaines du congrès du Parti Socialiste, l'heure des comptes a presque sonné et le résultat paraît évident : comme l' indique notre sondage en ligne, Ségolène Royal a une large longueur d' avance en ce qui concerne la motivation de ses militants.

Se plaçant au dessus de la mêlée, l’ ex candidate à la présidentielle a déclaré sur TF1 "il faudrait être sourd et aveugle pour ne pas voir la colère qui monte, l'exaspération" des Français."Je veux mettre un coup d'arrêt à cette lente dégradation du niveau du débat au Parti socialiste, je veux que nous montions d'un cran et donc, ce que je propose, c'est que chacun mette au frigidaire les questions de candidature, soit au poste de premier secrétaire, soit, pire, à l'élection présidentielle parce qu'il y a encore quelques années à attendre".

C’ est Ségolène Royal qui réunit le plus de signatures
Il faut rappeler que ce sont les militants - et eux seuls - qui voteront pour les …

Ségolène Royal à Lyon le jour de la rentrée (scolaire)

L’ex-candidate à la présidentielle, aujourd' hui postulante pour remplacer François Hollande à la tête du Parti Socialiste, sera à Lyon le mardi 2 septembre.


Elle devrait y rencontrer le président du Conseil Régional Jean Jack Queyranne, mais aussi le maire Gérard Collomb, défenseur du projet de "la ligne claire". Celui-ci a déjà annoncé, lors des Universités d' Eté du Parti Socialiste à la Rochelle, qu' il soutiendra pour le poste de secrétaire général "un éléphanteau" du PS (le mot est de lui), Pierre Moscovici.
Le projet d' abord
Le maire de Lyon justifie sa position par son refus de décider aujourd'hui du nom du ou de la candidate pour 2012. L' heure est selon lui au débat et à la "clarification du projet socialiste". Les décisions sur les personnes viendront ensuite.
Ségolène Royal est annoncée pour une séance de dédicaces de son livre Si la gauche veut des idées à 17h30 à la librairie "Le Passage", 11 rue de Brest dans…

Najat Belkacem "sort de ses gonds" à propos d' un article de Libération

Membre du cabinet du Maire de Lyon dès 2001, conseillère régionale en 2004, porte parole de Ségolène Royal en 2007, conseillère générale en 2008, rien ne semble arrêter Najat Vallaud Belkacem qui, d' après les rumeurs lyonnaises, se prépare maintenant pour une candidature aux élections européennes (en remplacement de Martine Roure, hésitante ?).



Pugnace et combattive
Atteinte par la loi sur le cumul des mandats, la jeune élue de Montchat, reconnue pour sa pugnacité et sa combattivité, a préféré un siège dans l' opposition au Conseil général à celui de Vice-présidente de la région Rhône Alpes déléguée à la culture. Elle vient donc de démissioner de ce dernier poste pour laisser sa place à Yvon Deschamps (lire dans LYon-Politique.fr)
Une "passerelle" entre Collomb et Royal
Considérée par les observateurs de la politique lyonnaise comme "une passerelle entre le sénateur-maireGérard Collombet la présidente de la Région Poitou-Charentes dans le jeu complexe des tendances…

Bertrand Delanoé rapidement reçu par Gérard Collomb

"La patience est l'aptitude de quelqu'un à se maîtriser face à une attente, à rester calme dans une situation de tension ou face à des difficultés".

De patience, le maire de Paris Bertrand Delanoé, qui est candidat à la succession de François Hollande à la tête du Parti Socialiste, en aura fait preuve puisqu' il a attendu ce vendredi matin pour être reçu par le maire de Lyon. Bertrand Delanoé était arrivé à Lyon la veille. Il n' a pas joué de partie contre Anatoly Karpov (voir dans nos pages LYon-Sports), présent dans la ville en même temps que lui, mais a tout de même pu "tuer le temps" en rencontrant des élus plus proches de lui, comme la député européenne Martine Roure et signer des dédicaces de son dernier livre, De l'audace ! .
Juste avant de partir pour Marseille où il était attendu par le président du Conseil Général Jean-Noël Guérini, Bertrand Delanoé a pu s' entretenir avec Gérard Collomb à propos du projet de motion de ce dernier, &…

Gérard Collomb, un "baron" courtisé par des éléphants ?

"A l’avenir, chacun aura son quart d’heure de célébrité mondiale", disait Andy Warhol. Le maire de Lyon est t' il en train de connaître ce moment médiatique ? Il est en tous cas, avec ses collègues présidents d' agglomérations de Bordeaux et de Marseille, au centre de toutes les attentions.
Des journalistes parisiens se moquent en écrivant qu'ils sont "montés à la capitale" pour tenir leur conférence de presse de lancement pour "La ligne claire"(voir le texte complet dans nos pages LYon-Politique). Gérard Collomb,Jean-Noël Guérini, et Vincent Feltesse sont maintenant rejoints par des poids lourds du PS: on parle de Michel Delebarre, Jean Paul Huchon, Jean Germain, le maire de Tours, Jean Besson et même l'étoile proclamée montante par la presse nationale, Manuel Valls ! Non à la confusion idéologique !
Mais si Gérard Collomb indique que "Tout le monde est le bienvenu dans notre démarche", c' est pour préciser aussitôt "nous …

Hôpitaux : Les HCL votent le budget pour "éviter la mise sous tutelle"

La réunion du conseil d' administration des HCL qui avait été initialement empêchée par les syndicats (voir article sur LYonenFrance), a pu finalement se tenir le jeudi 12 juin. Et la situation s' est révélée encore plus grâve qu' attendu !

Si le conseil a voté l’Etat Prévisionnel des Recettes et des Dépenses, il a laissé apparaître un déficit en forte augementation (112 MEuros à la fin 2008). Le président des HCL, Gérard Collomb a ainsi confirmé la situation extrêmement préoccupante de l’établissement .

Pour lui, il y a trois raisons principales à cette situation : le mode de financement "dont la mise en place accélérée a démultiplié les déficits", le ralentissement de l’activité lié à la concurrence des hôpitaux privés et la charge financière lourde liée au plan d’investissements en cours (les hôpitaux lyonnais ont investi de manière très importante dans les vingt dernières années et supportent actuellement les frais financiers et les charges liés à ces investiss…

Avec l' élection de Thomas Rudigoz, G.Collomb impose sa ligne

Gérard Collomb a définitivement fini de la jouer modeste. De la méthode lyonnaise, qui lui a permis de s' imposer puis de se maintenir dans une ville traditionellement "bourgeoise", il ne veut garder que le premier mot, "méthode" et faire oublier le côté local.
"Ce qui est vrai dans notre agglomération doit aussi l' être au niveau national", martèle le maire de Lyon. Fort de l' élection de son poulain issu du MoDem dans la cinquème circonscription de Lyon, il ajoute : "nous avons été les premiers, avec Gilles Buna (des Verts ndlr) à mettre en place le concept de Gauche plurielle... c' était en 1995... " . La ligne claire de Gérard Collomb, on l' aura compris c' est une ouverture au centre, mais il modère : "vers des gens qui de leur côté ont fait l' effort de rompre un certain nombre d' amarres" . Réconcilier le Parti Socialiste avec l' économie Et il se place dans la perspective du congrès de novembre.…

Articles les plus consultés :